Megaupload : Anonymous va-t-il s’en prendre à Facebook ?

Les représailles d’Anonymous contre la fermeture de Megaupload semblent se poursuivre. Sony en a fait les frais. Facebook, Twitter et Youtube vont-ils suivre ?

Ce samedi, une vidéo attribuée aux Anonymous a été postée sur Youtube pour prévenir de représailles contre la fermeture de Megaupload. Anonymous – ou ceux qui prétendent en être – juge inacceptable la « censure » faite par les Etats-Unis et exige le rétablissement du site dans les 72 heures. Faute de quoi, Twitter, Facebook, Youtube, le PlayStation Network ou encore le site de l’ONU seront visés.

[youtube Y5JNxM37USY]

Faut-il y croire ? La RTBF a annoncé avoir été contactée par un représentant d’Anonymous pour démentir le lien du groupe avec la vidéo postée sur Youtube ce samedi. Selon ce contact, attaquer Twitter, Facebook ou Youtube serait contraire aux principes d’Anonymous.

Sur Twitter, un message d’un compte leur étant attribué prévenait également qu’Anonymous ne comptait pas s’en prendre à ces réseaux qui leur permettaient de diffuser leurs messages.

Rappelons quand même que le collectif de pirates avait réagi très vite à la fermeture du site, en mettant, selon leurs dires, hors service les sites du FBI, du ministère de la Justice américain, de la maison de disque Universal Music et de l’association professionnelle du disque RIAA, jeudi soir, avant que ceux-ci ne soient rétablis. Au Brésil aussi, le groupe de pirates informatiques s’en est pris à des sites internet du gouvernement du District Fédéral (DF, Brasilia) et à celui d’une chanteuse brésilienne.

Selon le site de Morandini, le groupe de hackers a même mis l’intégralité du catalogue Sony, musiques et films, en accès gratuit, ce dimanche. Une vengeance au soutien du groupe aux projets de lois controversés Sopa et Pipa.

Mise à jour: le site Vivendi semble être la dernière victime des Anonymous (voir capture d’écran ci-dessous). Anonymous y “accuse Vivendi d’acte de censure et de haute trahison envers l’esprit d’internet”, jugeant le groupe lié au “lobbying culturel” qui lié à la “guerre intentée par le FBI contre la communauté d’internet”, peut-on désormais lire sur le site. “Megaupload reviendra de toute facon, Universal ne gagnera pas”, affirme-t-il ensuite.

“Il y a eu une attaque. Nous avons décidé de fermer le site et nous travaillons actuellement à le rétablir et à le protéger“, a déclaré la responsable presse du groupe, Solange Maulini, qui n’a pas précisé qui était à l’origine de l’attaque et quand elle avait débuté. Le site de Vivendi est, actuellement, toujours inaccessible, mais le message d’Anonymous n’est plus visible.