L’armée belge contrôle les profils Facebook, les messages postés sur les comptes Twitter (ou tweets) et les blogs des militaires qui sont en mission à l’étranger. Si cela s’avère nécessaire, la Défense leur demande d’effacer les photos ou les messages compromettants, rapportent la Gazet van Antwerpen et le Belang van Limburg.Les militaires à l’étranger communiquent aujourd’hui avec leur famille et leurs amis via Facebook, Twitter ou les blogs sur lesquels ils tiennent un journal à jour. Cela représente un risque, puisque n’importe qui peut lire leurs messages. C’est pourquoi les médias sociaux des soldats belges en mission à l’étranger sont déjà depuis quelque temps placés sous la surveillance de la Défense.
Pour être tout à fait clair: il ne s’agit pas ici de censure”, déclare la porte-parole Ingrid Baeck. “Mais s’il y a des choses inacceptables qui sont postées, on demandera au militaire concerné de retirer le message, la photo ou la vidéo d’internet. De tels cas ne se sont présentés que quelques fois jusqu’à présent. Il ne s’agit pas d’actes mal intentionnés; c’est plutôt une question d’enthousiasme négligent.”

Avant de partir en mission à l’étranger, les militaires reçoivent un briefing sur l’utilisation des médias sociaux. “Nous leur expliquons quelles peuvent être les conséquences. Il peut sembler anodin de poster sur Facebook une photo sympathique d’une fête de Noël sur une base. Mais l’ennemi peut la voir aussi.” Il n’existe toutefois pas encore de service dédié au screening systématique des médias sociaux utilisés par les militaires.

Belga