Une page se tourne pour les smartphones Nokia. Après avoir longtemps exploité son système d’exploitation Symbian – considéré comme obsolète par certains – jusqu’à sa probablement dernière version “Anna”, le fabricant finlandais décide enfin de s’ouvrir à d’autres horizons.

Avant de lancer les téléphones sous Windows Phone annoncés le 26 octobre dernier, le constructeur vient de sortir  un ultime téléphone, porté sous MeeGo Harmattan : le Nokia N9. La rédaction de Geeko a pu tester ce téléphone pendant plus de 2 semaines. Au programme : élégance, fluidité et multimédia.

Le système d’exploitation du Nokia N9 fonctionne avec 3 panneaux principaux. Sur le premier, vous pourrez retrouver un menu avec l’ensemble des applications pré-installées et que vous aurez pu télécharger via l’Ovi Store. Le second est un mélange entre panneau d’accueil et flux d’actualités où vous pourrez retrouver notifications, statuts et brèves provenant respectivement de Foursquare, Twitter et Nokia, et l’AFP. Enfin, le dernier tableau fait office de multi-tâches et rassemble les applications déjà ouverte. En deux pressions, vous pourrez toutes les fermer.

Quand il est en veille, l’écran du téléphone affiche automatiquement l’heure et, éventuellement, les notifications. Cet affichage consomme très peu et donne une autonomie de plusieurs jours au téléphone lorsqu’il est inactif. Une fois l’écran activé, deux solutions s’offrent à vous : Swiper pour aller dans un des 3 panneaux d’affichage, ou Swiper sur une notification qui serait affichée, ce qui vous conduire directement à l’application en question.

Élégance

Au premier coup d’oeil, le Nokia N9 apparaît comme un téléphone esthétiquement parfait. Le système N9 permettant une navigation 100% tactile,  aucun bouton n’est présent sur la facade, ce qui peut être un peu déroutant ! Il existe cependant les boutons de volume et d’activation de l’écran (Gorilla Glass) sur le côté droit, ce dernier pouvant également être remplacé par un double-tapement sur l’écran 3,9 pouces, ayant le même effet (voir vidéo).

Au dos, un appareil photo 8 mégapixels avec optique Carl Zeiss et muni d’un flash double LED capture des photos (véritable format 16:9) et vidéos d’une qualité tout à fait respectable pour un smartphone, comme sur le X7 ou le N8.

Premier test photo Nokia N9
Second test photo Nokia N9

Dans le coin inférieur droit de l’écran, vous pourrez apercevoir un APN en qualité VGA.. que vous ne pourrez pas utiliser ! En effet, malgré la récente mise à jour du téléphone ayant apporté une panoplie d’améliorations, cette caméra frontale n’a toujours pas été activée. Sur les forums, cet oubli est expliqué par un souci de temps entre la fabrication du téléphone et l’élaboration de son software. Outre deux applications disponibles sur le market (Simple Mirror et Bambuser), il vous sera donc impossible de profiter de cette caméra avec l’application native. Même Skype, installé par défaut sur le téléphone, n’intègre pas cette fonction. Un point faible que l’on espère voir être bientôt reglé, donc.
Sur la gauche, une LED blanche qui s’allume seulement lors du chargement de la batterie. Pourquoi ne pourrions nous pas l’utiliser lorsqu’il y a des notifications, comme c’est le cas sur certains téléphones Android, par exemple ? C’est un fonction qui pourrait peut-être apparaître lors d’une prochaine mise à jour.

Le haut du téléphone offre une entrée jack audio 3,5 mm; un port USB 2.0 avec connecteur micro USB, accessible en effectuant une pression sur le côté gauche du cache qui le fera se soulever; et enfin, un slide de l’autre cache permet d’insérer la carte au format Micro SIM.

Fluidité

Chose plutôt rare pour un smartphone, le Nokia N9 possède 1 Gb de RAM couplé à un processeur simple cœur OMAP 3630, cadencé à 1 GHz. Un must pour la navigation d’un simple “Swipe” entre les différentes applications. Le multi-tâches peut en effet gérer un nombre important d’applications et ce avec une fluidité impressionnante.

Dans l’aperçu en vidéo que vous retrouverez retrouver au bas de la page, vous pourrez constater qu’un glissement de doigt pour passer d’un jeu, d’une vidéo, au menu ou à une autre application ne pose aucun problème. Vous pourrez même continuer à visionner la vidéo tout en “Swip-ant”. Attention, distinguez bien les deux types de glissements de doigts possibles dans une application comme le Navigateur, par exemple. Le premier Swipe peut se faire à l’intérieur de l’écran et n’affectera que l’application, au contraire du “Swipe” démarrant d’un des côtés bombés de l’écran, et qui permettra de revenir au menu ou au multi-tâches selon la direction impliquée. A noter qu’un Swipe de l’extrême haut vers le bas fermera le processus de l’application.

Multimédia

Need For Speed Shift sur le Nokia N9 (capture prise depuis le téléphone)

Au niveau du divertissement, 4 jeux sont disponibles par défaut : Galaxy On Fire 2, Need For Speed Shift, Angry Birds en version démo, et Real Golf 2011. 4 jeux de qualité assez impressionnante. En revanche, et vu la pauvreté de l’OVI Store pour le Nokia N9, peu d’applications ou de jeux pourront se rajouter à ceux présents d’origine. Vous pourrez cependant trouver AirAttack, RealGolf 2011 ou Gears, trois autres jeux plutôt sympathiques. Inutile de préciser qu’ils sont tous les 7 d’une fluidité plutôt satisfaisante et, du moins durant la période de notre tests, ne présentent pas de bugs en particulier.

Comme pour les jeux, le visionnage de vidéos est assez sympa. L’accueil de la galerie vous offrira une capture grand format de chaque vidéo, qui pourra être jouée sous une qualité également bluffante. La fonction Swipe sera toujours d’actualité durant la lecture et vous permettra donc de visionner la vidéo tout en jetant un coup d’oeil au menu (voir vidéo).

L’accueil du lecteur de musique (supportant un très grand nombre de formats !) est bien arrangé. Sur la partie supérieure est présent un mix d’illustrations d’albums, en fonction de votre bibliothèque, et sur le bas, vous retrouverez votre musique classée par albums, artistes, ou encore listes de lectures. On regrettera cependant que l’application Musique ne soit pas disponible en mode paysage.. (cfr. vidéo)

Au niveau des réseaux sociaux et des comptes qu’il vous sera possible d’ajouter sur le Nokia N9, ça se corse. Chez nous, et comme c’est le cas pour beaucoup d’utilisateurs à en croire les forums officiels du système d’exploitation, il reste impossible de se connecter à l’application Twitter, à laquelle sont venus se rajouter Facebook, Gmail et.. maintenant tous les comptes. Nous espérions que ce problème soit réglé dans l’importante mise à jour survenue il y a quelques jours, mais toujours rien. Dommage. Du peu que nous avons pu voir, il reste encore du travail au niveau de ces applications sociales. Bien que celles-ci ne soient pas développées par les réseaux en question, il manque encore beaucoup de fonctionnalités, notamment sur l’app Facebook, qui semble plutôt lente par rapport au reste des applications.

Le petit +

Disponible depuis la dernière mise à jour : la suppression du bruit durant les appels. Nokia a publié une vidéo sur son compte Youtube il y a quelques semaines faisant la démonstration de cette nouvelle technologie (un second micro est placé près de l’appareil photo). Plutôt impressionnant, non ?

En conclusion

Le Nokia N9 sous MeeGo Harmattan est un beau téléphone, soigné esthétiquement, et avec du potentiel au niveau hardware. On regrettera les problèmes de connexions aux comptes Twitter ou Facebook, ainsi que le manque d’applications disponibles sur l’Ovi Store, qui rend l’utilisation du téléphone parfois limitée et ne l’exploite pas au maximum. On ne pourra que souhaiter un vif intérêt de la plateforme de la part des développeurs, ce qui semble un pari à moitié gagné puisque l’OS est déjà voué à un avenir peu prometteur. A moins qu’il ne fasse office de “roue de secours” si le nouveau virage pris par Nokia avec Windows Phone échoue ? On souhaite en tout cas le contraire aux utilisateurs du téléphone.

Le Nokia N9 sera disponible en Belgique dans le courant de ce mois de Novembre à un prix conseillé de 599€.