Après Microsoft, c’est Google qui a marqué son intérêt pour Yahoo! même si, selon le Wall Street Journal, les discussions n’en sont qu’à un stade préliminaire.

Quoiqu’il en soit, les négociations autour du rachat du groupe américain restent dans l’impasse. Les sociétés et investisseurs intéressés par Yahoo n’ont pas encore eu la possibilité d’accéder aux documents financiers. Les potentiels acheteurs voudraient aussi savoir si la firme sera vendue en un seul ou plusieurs morceaux.

Pour rappel, une dizaine d’investisseurs ont marqué leur intérêt pour le groupe Internet américain : Silver Lake, TPG Capital, Bain Capital, Blackstone, Kohlberg Kravis Roberts, Providence Equity Partners, Hellman & Friedman, Carlyle Group, DST Global, Google, Microsoft et le duo Alibaba/Softbank.

Pour plus d’informations