« La contribution belge à la culture mondiale, on le sait, se limite à des gaufres moles, quelques variétés de bières et du chocolat. » C’est en tout cas ce qu’affirme Danny Wind. Et l’auteur américain de 28 ans de poser la question qui est sur toutes les lèvres : « Qu’ont fait les belges de leur temps ? » et de lancer une hypothèse pas si folle que ça : « Peut-être que la Belgique étouffe le monde avec ses gaufres sucrées pour détourner notre attention de ses ambitions impérialistes grandissantes, alors que les Belges construisent une machine de guerre dont Alexandre le Grand ou Gengis Khan n’auraient pas osé rêver. Alors que l’Amérique tergiverse au Moyen Orient, le vrai ennemi se renforce. »


Amis belges, notre plan machiavélique aurait été révélé au grand jour par l’ennemi Yankee. Dans son livre : « Let’s Kill All the Belgians : A Child’s Guide to Genocide » (« Tuons tous les Belges : un guide au génocide, pour les enfants »), Danny Wind prétend mettre à mal notre stratégie nationale de conquête du monde. Ce manuel d’instruction, cette abomination qui voudrait ruiner l’effort de notre ministère de la défense, a pour ambition d’instruire les enfants américains sur la menace belge grandissante et sur les moyens de combattre l’invasion.

L’auteur, apparemment informé par des sources internes, écrit que notre Belgique « sent la pisse ». Il continue à ébruiter notre plan démoniaque en révélant que « si les Belges en avaient l’occasion, ils envahiraient l’Amérique ». Puis, s’adressant aux rejetons ricains : « Les Belges tueraient votre maman et votre papa. Ils vous feraient apprendre le belge à l’école et vous feraient manger des gaufres trois fois par jour. Ils mangeraient votre animal de compagnie. Et si vous n’en avez pas, ils vous en offriraient un avant de le manger. »

Ce Danny Wind à l’air particulièrement bien informé sur nos méthodes. Il pense certainement nous porter un coup fatal en révélant plusieurs moyens de « tuer un Belge » : « Vous pouvez le décapiter. Vous pouvez lui mettre le feu. Vous pouvez lui planter un crucifix dans le cœur. » L’auteur conseille ensuite aux enfants américains de prévenir les politiciens de l’outre-atlantique corrompu, pour qu’ils nous atomisent.

Mais rassurons-nous, tout cela n’arrivera pas. Et nous parviendrons finalement à conquérir le monde. Personne n’ira s’aventurer à prendre ce Danny Wind au sérieux. On finira par penser qu’il s’agit là d’une nouvelle satire, d’une énième blague, neutralisant ainsi l’effet dévastateur qu’aurait pu avoir ce bouquin. Ouf !

sources : ici et

32 Commentaires

  1. Au risque près que certains Américains pourraient y croire … même si moi, ça me fait bien rire dans le contexte politique actuel.

  2. J’adore le concept. J’espère que l’idéologie belge inclus de boire des bières spéciales trois fois par jour pour aider les gaufres à descendre.

  3. J’apprécie tout particulièrement cet humour. Et puis ça me rend un fière qu’on parle de ma petite Belgique avec décalage. Je me vois déjà envahir les USA à grand coups de “Calm down, don’t panic ! No, I’m kidding it’s time to shit bricks, WE ARE BELGIAN !”

    En tout cas, Danny Wind “à fait mon jour”.

  4. je suis pour la liberté d’expression et pourquoi pas une vision satirique des belges, nous sommes réputés pour notre auto-dérision , mais ce livre est adressé aux enfants, comment peut on user du mot génocide dans ce cas précis! les enfants ne connaissent pas le second degrés.

  5. Donc la CIA nous a envoyé BDW afin qu’il soit impossible de créer un gouvernement d’attaque. Je commence à comprendre…

  6. rejouissons nous, il parle de Belges,et pas de wallons ou flamands. Au moins unh qui croit a l’avenir de notre pays!

  7. Vous etes surs que ce n’est pas un hoax une rumeur
    Je n’ai trouvé aucune trace de ce livre ni de l’auteur sur le net

  8. Le scénario date de 2007 et a été publié sur le blog perso de Danny Wind.

    Lulu est le seul site qui reprenait Let’s kill all Belgians à la vente et Lulu est un site d’auto-édition. A 16h00 ce mercredi 15/06/2011, Let’s Kill all Belgians en était totalement retiré.

    Bref, soit c’est un hoax. Soit ce bouquin n’était tiré qu’à quelques exemplaires, tous vendus grâce à la pub offerte depuis ce matin par la presse belge.

    En tous les cas, une info plus que secondaire qui n’aura servi qu’à faire jaser…

    • Totally agree! J’ai beau chercher le livre, je ne le trouve nul part. Son blog n’a aucun commentaire non plus. J’avais l’intention d’acheter 5 livres pour mes enfants qui sont belges et americains, dommage 🙂

  9. Et une maison d’éditions a évidemment accepté de publié ce manuel de génocide pour enfants … que se passerait-il si nous décidions d’écrire le même type de livre à l’encontre des enfants américains …

  10. “M’enfin” (comme dirait l’ot’), c’est quand même pas compliqué à comprendre: juste du second degré, une image pour montrer à quel point les américains se font manipuler facilement (ils sont comme des enfants…). Suffit qu’une bande de politicards reçoivent du fric pour déclarer la guerre à un pays aussi pacifiste que la Belgique. Preuve en est la dernière phrase de Danny Wind qui propose de faire la même chose avec les suédois. Franchement, qui en voudrait aux suédois??? C’est juste une belle image satirique!!!

  11. Je regrette dans certains commentaires, le manque d’analyse. En effet, arrêtons-nous sur plusieurs points.

    – Premièrement, l’auteur a choisi comme pays la Belgique, mais il aurait tout aussi bien pu choisir un autre pays comme la France ou l’Espagne et trouver autant d’arguments farfelus et grotesques que pour la Belgique. Son objectif n’étant pas de viser un pays en particulier mais plutôt de dénoncer une rhétorique propagandiste et nauséeuse qui vise à diaboliser un peuple pour justifier une guerre et qui tend à revenir de plus en plus dans notre société actuelle. (N’oublions pas la propagande des guerres 14-18 et 40-45 qui utilisaient les mêmes principes).

    – Deuxièmement, son public n’est ni le peuple belge ni les enfants, mais bien, les adultes américains, afin de les amener à réfléchir sur la propagande et le discours parfois simpliste de leur gouvernement (« axe du mal », etc). Discours que l’on va certainement bientôt réentendre dans la prochaine investiture du parti républicain.

    – Troisièmement, s’il a choisi un livre d’enfant, c’est pour appuyer le fait que ce sont souvent les enfants qui sont les plus vulnérables face à la propagande car ils ne possèdent pas les mêmes outils d’analyse que les adultes.

    – Enfin, l’auteur a choisi d’utiliser l’humour (très noir évidemment) et la provocation, car c’est, selon moi, une des formes d’expression qui fonctionne le mieux pour réveiller les consciences.

    Recentrons le débat sur la vrai question de l’auteur, notre société penche-t-elle à refaire les mêmes erreurs du passé, en diabolisant certains peuples et certaines cultures afin d’un jour, peut-être, recommencer un génocide?

  12. Pourtant adepte du second, du troisième,… voir du dixième degrés, je trouve pas ça positivement drôle!!!!! Même l’humour noir aussi sombre qu’un chocolat amer à 99,99% me fait poiler, mais là…. non. Pourtant j’essaie..

  13. Il dit qu”on obligera les américains à apprendre le belge 😀 très renseigné l’auteur, c du vent tout ça

  14. no belgians won’t manage to invade the USA (they don’t want to go there in the first place, they don’t want to know what they miss)
    american children are not stupid enough to accept the belgian way of life (just try to make them dress in black, all work and no fun, study all the time with a failure in the end anyway…no imagination, no fantasy…
    no they won’t fall for that, they chose a better life in 1776
    happy independance day everybody (it’s in a few weeks)

    • I hope you didn’t take that book seriously. Because that book wants to demonstrate how easily American adults believe in things they’re told.
      Funny how we, the Bad Belgian Boys, know how to laugh about it while people like you start talking about independence and blablabla. BTW, do you seriusly think a small, tiny country as Belgium would even want to invade America? I can’t think of anything more ridiculous. Try being logical, please.
      Geez, buy yourself humour or a brain. Thank you.

      Byeeee

      The Belgian brain-eating invader.

  15. […] ertains compatriotes, « fiers d’être Belges », interpellent le « bâtard malade », d’autres le comparent à Hilter. Bref, malgré certaines tentatives d’apaisements, Danny Wind a bien dû constater que son livre avait été retiré de la vente sur le site Lulu.com, comme les lecteurs de Geeko ont pu l’observer. […]

  16. Ce qui m’a bien fait rire c’est l’accoutrement utilisé … le béret à la française et les bretelles allemandes avec une chemise de prisonnier 🙂

    Who like the Brussels prouts ? hahahaha :p

Comments are closed.