Test – Persona 3 Portable et Persona 4 Golden: des remasters minimalistes

Après Persona 5 Royal ressorti sur toutes les machines actuelles il y a quelques mois, Atlus nous propose de nouvelles versions de Persona 3 et Persona 4. Les deux titres originellement sortis sur Playstation 2 sont de retour dans des éditions améliorées.

Après le succès retentissant de Persona 5 et de sa version “Royal”, il est logique de voir débarquer de nouvelles versions des précédents jeux dans le but de les faire découvrir à ce nouveau public naissant. Depuis quelques jours, Persona 3 et 4 sont tous deux disponibles sur toutes les consoles et PC actuels. Pour être précis, il s’agit spécifiquement des versions “Portable” et “Golden” des deux titres, des versions améliorées sorties respectivement sur PSP et PSVita.

Persona 3 et 4 sont des JRPG longs et bavards.

Persona 3 se déroule dans un endroit fictionnel du Japon nommé Tatsumi Port Island. Nous prenons alors le contrôle d’un lycéen ou d’une lycéenne, qui va découvrir que cet endroit cache de très lourds secrets. En effet, un phénomène paranormal a lieu toutes les nuits. “L’heure sombre” commence à minuit et se déroule entre les deux jours. Durant cette période, les gens se transforment en cercueils et des “ombres” (des créatures qui attaquent l’esprit des vivants) rôdent dans toute la ville. Notre protagoniste a la capacité de rester lui-même durant l’heure sombre, et va alors rejoindre un groupe qui combat les ombres grâce à des entités qu’ils peuvent invoquer : les Personæ.

De son côté, Persona 4 nous plonge dans le quotidien d’un lycéen qui débarque dans la petite bourgade fictionnelle de Inaba. Une suite inexpliquée de meurtres et des phénomènes étranges poussent notre protagoniste et ses nouveaux camarades de classe à enquêter. Le héros prend alors conscience de son étrange pouvoir lui permettant de rentrer dans les postes de télévision. Cette compétence lui donne la possibilité de pénétrer dans un autre monde étrange calqué sur les émotions des humains. Ici aussi, cette réalité est remplie d’ombres, que nos personnages peuvent combattre en utilisant leur Persona.

Le système de combat est simple, mais très efficace.

Les deux titres racontent des histoires plutôt sombres et aux thématiques lourdes, mais savent apporter un peu de légèreté quand c’est nécessaire. Atlus nous ressort deux histoires très réussies et passionnantes à parcourir. Malgré tout, les deux jeux ont des directions artistiques qui contrastent beaucoup avec ces thématiques plus sérieuses. Persona 3 et 4 proposent des touches très colorées qui semblent aujourd’hui être les premiers pas de ce qui sera accompli avec Persona 5. Les deux titres proposent également des bandes-sons uniques et très mémorables. Dommage que les décors et les modèles 3D restent les mêmes que dans leurs dernières versions sur consoles portables.

Côté gameplay, les deux jeux se ressemblent beaucoup et proposent des mécaniques très efficaces. Les titres alternent entre des phases plus narratives (qui incluent la gestion des activités de notre personnage et des relations qu’il tisse avec les autres membres du groupe) ainsi que des phases d’explorations de donjons. Ces dernières occasionnent évidemment des combats qui se déroulent au tour par tour. Les deux titres proposent un système de jeu classique, mais avec quelques bonnes idées. Exploiter les faiblesses des différents ennemis permet de les étourdir et d’obtenir une action supplémentaire, un outil qu’il faut prendre en compte pour s’en sortir face à deux jeux qui se révèlent parfois corsés. Nous sommes également amenés à utiliser différents Personæ, des créatures qui possèdent diverses compétences à utiliser en combat.

Persona 3 Portable est présenté comme un point & click.

S’il est très plaisant de revoir ces deux excellents titres qui étaient peu accessibles auparavant, il faut souligner que ces nouvelles versions ne proposent presque pas de nouveautés. Pas de grandes retouches graphiques, à l’exception d’un passage en haute définition, Persona 3 Portable et Persona 4 Golden restent très fidèles à leurs versions sur PSP et PSVita. Les deux titres ont cependant droit à plusieurs modes de difficultés réglables à tout moment ainsi qu’à un ajout significatif puisqu’ils sont proposés, pour la première fois, avec une traduction des textes en français. Une nouveauté très appréciable tant ces deux épisodes peuvent être bavards.

Les jeux gardent évidemment leur structure qui peut se révéler un peu vieillotte. Persona 3 Portable souffre particulièrement de cet aspect puisqu’il alterne entre ses phases de narration présentées tel un visual novel et l’exploration de donjons peu détaillés. Les deux portages sont néanmoins propres sur tous les supports, et conformes à leurs versions précédentes. Dans les deux cas, nous parlons ici de titres particulièrement longs et à la rejouabilité élevée. Chacun d’entre eux est proposé pour le tarif abordable de 19,99€, mais ils sont également disponibles via le game pass.

Conclusion

Après le succès de Persona 5 et de sa version “Royal”, Atlus nous propose de redécouvrir les deux précédents épisodes de ces spin-offs de Shin Megami Tensei. Persona 3 Portable et Persona 4 Golden sont tous deux disponibles sur toutes les machines actuelles. Ces deux nouvelles moutures sont peu ou prou des ressorties des versions améliorées déjà parues sur PSP et PSVita. Dans Persona 3, nous incarnons un lycéen ou une lycéenne qui part étudier à Tatsumi Port Island. Notre personnage va vite découvrir qu’un phénomène paranormal affecte cet endroit toutes les nuits et va devoir combattre à l’aide de ses Personæ. De la même manière, le protagoniste de Persona 4 va débarquer dans la petite ville d’Inaba où se déroulent des meurtres et disparitions mystérieuses. Le héros va découvrir qu’il peut accéder à un autre monde qui semble avoir un rapport avec tous ces drames. Les deux titres sont également similaires au niveau de leur gameplay et de leur structure, proposant des phases narratives et de gestion de notre personnage, ainsi que des phases d’exploration dans des donjons. Avec une direction artistique très réussie, il est tout de même dommage de voir que les graphismes n’ont presque pas été retouchés et sont donc plutôt vieillots. Ces deux nouvelles versions embarquent tout de même quelques améliorations telles que la possibilité de changer de difficulté à tout moment, mais aussi une traduction française bienvenue. Les titres auraient tout de même mérité un peu plus de travail pour les rendre plus actuels (en particulier Persona 3). Chacun d’entre eux est cependant proposé pour le tarif de 19,99€, un prix abordable pour deux excellents titres.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

Persona 3 Portable et Persona 4 Golden

Gameplay 8.0/10
Contenu 8.5/10
Graphismes 5.5/10
Bande son 7.5/10
Finition 7.0/10
7.3

On aime :

Deux excellents titres disponibles partout

Deux scénarios passionnants

La formule Persona

Une traduction des textes en français

Des bandes-sons mémorables

On aime moins :

Une qualité graphique proche des versions PSP/Vita

Les titres ont vieilli

Persona 3 aurait mérité un peu plus de retouches