Crédit photo : AFP

Stadia ferme définitivement ses portes

Le service de jeu vidéo à la demande n’aura jamais réussi à séduire.

Ce mercredi 18 janvier marque la fin de Stadia. Lancé en novembre 2019, le service de cloud gaming de Google avait comme objectif de révolutionner la façon de consommer des jeux vidéo. En effet, pour jouer, il suffisait d’une connexion Internet et d’une manette Stadia. Ce sont de puissants serveurs qui faisaient tourner les jeux à distance. Les joueurs pouvaient ainsi se passer d’une console physique et avoir accès aux jeux sur n’importe quel appareil possédant Google Chrome (PC, tablette, télévision, smartphone, etc.). L’objectif principal était de donner un accès au jeu vidéo à tout le monde.

Il en résultait également un temps de chargement de quelques secondes et la possibilité pour un joueur de commencer une partie sur un appareil et de la continuer sur un autre.

Malgré ces nouvelles possibilités offertes aux joueurs, Stadia n’a jamais réussi à s’imposer sur le marché du jeu vidéo. La cause de l’échec s’explique principalement par un catalogue de jeux trop pauvre. Malgré la présence de gros titres comme Assassin’s Creed, Far Cry ou encore Cyberpunk 2077, Stadia manquait de jeux Triple-A.

Depuis l’annonce de la fermeture du service, Google s’attèle à rembourser les abonnements, les achats de jeux et d’extensions. Petite consolation pour les joueurs, le Bluetooth de la manette Stadia a été déverrouillé. Les joueurs pourront donc continuer à utiliser leur manette avec des périphériques compatibles.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.