Bientôt des jeux encore plus chers

Pour le PDG d’Ubisoft, les jeux à 80€ sont une fatalité.

Si le prix des jeux a longtemps stagné à 69,99€ en magasin, les consommateurs devront bientôt s’habituer à une nouvelle réalité avec des prix qui flirteront bientôt avec les 100 euros pour les jeux à gros budget.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, l’assure en tout cas : la norme aujourd’hui, c’est 70$ aux Etats Unis et 80€ en Europe. Et cela ne devrait pas changer… Le fondateur d’Ubisoft l’affirme : les consommateurs doivent s’habituer à ces nouveaux prix.

Selon lui, de nombreuses choses justifient cette hausse de tarification : les coûts pharaoniques des jeux triple-A, souvent développés sur des périodes de plusieurs années par des équipes de centaines de développeurs, mais aussi les hausses générales des coûts, notamment sur le marché de l’énergie. Les jeux new-gen, comme Skull & Bones coûtent également plus cher à produire compte tenu des nouveaux standards de production et de l’intégration d’innovations dans le développement.

Ceci étant dit, plusieurs tarifications différentes sont possibles. Comme le prouve le dernier Assassin’s Creed, facturé aux alentours de 50€, car moins ambitieux que ses ancêtres. Et puis bien sûr, les jeux indés, facturés à différents tarifs.

Les offres par abonnement permettront heureusement aux joueurs disposant d’un budget plus limité de réduire les coûts en accédant à de vastes catalogues de jeux pour une dizaine d’euros par mois…

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.