Aveux d’échec pour Facebook, qui va déployer son métavers sur le web

Meta travaille sur une version Web de son métavers Horizon Worlds.

Meta travaille sur une version Web de sa plateforme de métavers sociaux Horizon Worlds, a annoncé un dirigeant jeudi. Ce nouveau développement élargira la plateforme et la fera évoluer au-delà de sa forme actuelle, qui ne fonctionne qu’avec les casques de réalité virtuelle VR Quest.

Horizon Worlds avait été présenté comme LE métavers qui allait tout changer. Le faible engouement pour la réalité virtuelle a semble-t-il poussé l’entreprise à revoir sa stratégie et à décliner son monde virtuel sur les écrans. Une approche qui laisse déjà planer des doutes puisqu’un monde virtuel en 3D est par défaut pensé pour être exploré soit avec un casque VR soit une manette de jeu.

Cet aveux d’échec à peine dissimulé accompagne une gigantesque polémique qui a secoué le secteur ces derniers jours. Il y a quelques jours, Meta annonçait qu’il permettrait aux créateurs de contenus de mettre en vente des objets dans son métavers, tout en se réservant une commission de 45% sur chaque vente.

Face aux critiques, le directeur technique Andrew “Boz” Bosworth a déclaré que cette future “version Web” exigerait un pourcentage plus raisonnable de 25 %. C’est “beaucoup plus bas” que des rivaux comme Roblox, a affirmé le responsable.

Concernant les frais, le directeur technique a tenu à apporter une explication. Il allègue que ce taux était nécessaire pour “aider à construire un écosystème différent”. Meta atteint cette valeur en prenant une tranche de 30% des revenus via le Quest Store, puis 25% du montant restant dans Horizon Worlds.

“Nous adoptons une approche différente avec notre marge sur les appareils Quest pour les rendre accessibles à plus de personnes. Nous nous engageons à aider à construire un écosystème différent. Les développeurs connaissent déjà du succès sur le seul Quest Store – plus de 120 titres génèrent plus d’un million de dollars” justifie le directeur technique sur Twitter.

Par ailleurs, il reste quelques zones grises quant au déploiement de la plateforme Web. Andreww Bosworth n’en a pas dit plus sur le fonctionnement de l’édition web ni sur la date de son lancement. En début de semaine, la société avait déjà révélé aux médias qu’elle travaillait à l’introduction d’Horizon sur les téléphones mobiles dans le courant de l’année.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.