claudio-luiz-castro-_R95VMWyn7A-unsplash

Nintendo n’envisage pas de rachats de studios ni éditeurs

Nintendo casse la tendance. L’entreprise ne prévoirait aucun rachat d’un gros studio de jeux vidéo.

Début février, Shuntaro Furukawa, le président de Nintendo, a déclaré que la société ne chercherait pas à racheter des éditeurs et des studios externes. Contrairement à Microsoft et Sony.

Nintendo à contre-courant

En janvier, Microsoft a fait les gros titres en acquérant l’éditeur Activision Blizzard pour près de 70 milliards de dollars. Peu de temps après, en février, Sony a acheté le studio Destiny, Bungie, pour environ 3,6 milliards de dollars. Aussi, début janvier, Take-Two Interactive a acheté Zynga pour la somme de 12,7 milliards de dollars. Il s’agit de la société à l’origine de FarmVille et Words With Friends.

Mais Nintendo a décidé de se démarquer de la tendance. Lors de la réunion des investisseurs de Nintendo, Shuntaro Furukawa, le président de la société a rappelé que la marque Nintendo était fondée sur “des produits fabriqués avec dévouement” par ses employés. Ainsi, “avoir un grand nombre de personnes qui ne possèdent pas l’ADN de Nintendo” dans le groupe “ne serait pas un plus pour l’entreprise”.

Se limiter aux acquisitions essentielles

Selon la firme de Kyoto, la meilleure façon de maintenir sa position est d’investir en elle-même, plutôt que d’acheter des entités externes. Pour rappel, en novembre dernier, M. Furukawa a révélé qu’il prévoyait d’investir massivement dans les studios qui faisaient déjà partie de sa famille. Il a donc investi 100 milliards de yens, soit 870 millions de dollars américains, pour renforcer ses studios internes.

Au cours de la réunion des investisseurs, le président a précisé, qu’en principe, Nintendo n’était pas opposé aux acquisitions. Mais ce, seulement si elles sont nécessaires. Par exemple, en janvier 2021, le groupe a racheté Next Level Games, le développeur de Luigi’s Mansion 3. La procédure d’acquisition a été lancée lorsque les principaux actionnaires du studio ont exprimé le souhait de vendre leurs parts.

Investir autrement

En clair, l’entreprise met un accent particulier sur la croissance organique. Généralement, Nintendo préfère s’associer à des studios extérieurs pour créer de nouveaux jeux, plutôt que de racheter le studio.

Par ailleurs, la firme prévoit d’investir massivement dans des projets non liés au jeu. Par exemple, dans des films basés sur ses propriétés intellectuelles, ainsi que des parcs à thème et des magasins.

Pour l’instant, cette stratégie différée semble fonctionner. En effet, la Nintendo Switch vient de passer la barre des 100 millions de consoles vendues en moins de cinq ans. En guise d’illustration, Nintendo a présenté un dernier bilan trimestriel très positif, avec 2,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.