Test – GTFO : le shooter coopératif de cette fin d’année

En accès anticipé depuis décembre 2019, le jeu coopératif GTFO débarque enfin en version 1.0 deux ans plus tard.

Décidément, les jeux de tir à 4 joueurs en coopération semblent avoir la cote en 2021. Après un Aliens Fireteam Elite très convaincant, mais léger en contenu et un excellent Back 4 Blood qui se dresse en digne héritier de la cultissime franchise Left 4 Dead, les joueurs PC peuvent, en cette fin d’année, mettre la main sur une nouvelle production : GTFO. Enfin, elle n’est pas si nouvelle que ça, puisque le titre était déjà disponible depuis décembre 2019 en accès anticipé. Deux ans plus tard, le titre bénéficie passe enfin en version officielle, la 1.0.

GTFO, c’est un de ces jeux de coopération duquel on ne sort pas indemne. Et pour cause, le pitch annonce directement la couleur. Quatre prisonniers sont envoyés dans un complexe souterrain construit sur le site d’astéroïdes pour y effectuer des tâches pour une entité du nom de The Warden. Bien évidemment, comme on peut s’y attendre, tout ne se passe pas comme prévu dans les galeries souterraines. Les quatre prisonniers vont faire face à des créatures extraterrestres tout en résolvant diverses énigmes.

Le titre jouit d’une ambiance très réussie. À aucun moment, on ne se sent en sécurité.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas en jouant à GTFO que vous vous sentirez en sécurité. À chaque fois que vous pénétrerez dans une salle, vous ferez soit face à l’obscurité, soit aux extraterrestres, soit au deux ! Heureusement, vous n’êtes pas seuls pour affronter ces dangers, puisque vous êtes quatre à arpenter ces galeries souterraines.

Et c’est d’ailleurs l’une des forces du titre. Face aux hordes de monstres qui vous font face, il n’y a qu’un seul moyen pour vous en sortir : la coopération. Seul, vous ne parviendrez quasiment jamais à survivre. GTFO a été pensé pour mettre la coopération au cœur même de l’expérience. Le chat vocal vous permet de vous coordonner et de savoir où vous rendre et quand, mais également de vous donner des indications entre coéquipiers. Par exemple, pour franchir une étape dans la progression, il faut bien souvent que les quatre joueurs se réunissent en un même point afin de valider la progression. 

Avant chaque mission, vous devrez établir un “plan d’attaque” avec vos coéquipiers, à savoir la manière dont vous aborderez le niveau. Il faudra ainsi communiquer entre vous pour savoir si vous souhaitez privilégier l’infiltration ou l’attaque ainsi que pour choisir l’arsenal que vous embarquerez sous terre. Il faudra ainsi choisir les améliorations idéales pour vos armes, mais également les accessoires et grenades adéquats pour ce type de mission. Sans communication, votre partie peut très vite partir en eau de boudin. Il est pourtant possible de jouer sans parler avec les autres joueurs, mais c’est un pari risqué. Heureusement, le titre propose des “serveurs” adaptés à chaque langue, donc vous ne risquez pas de tomber nez à nez avec un Russe, un Anglais et un Argentin. On regrettera toutefois que les serveurs français paraissent si vides et qu’il faille passer par les anglais.

La coopération, c’est le nerf de la guerre. Comme le disent si bien les développeurs : “Travaillez ensemble ou mourez ensemble”.

Cependant, et c’est le principal défaut que l’on pourrait attribuer à GTFO, c’est le manque de diversité dans les missions. Il y a des terminaux informatiques dans lesquels taper des lignes de code (oui, oui, vous devrez “programmer”) afin d’obtenir un indice sur la clé à obtenir pour progresser. Il faudra également rejoindre un point B depuis un point A, ou encore sécuriser une place forte contre les hordes qui se succèdent face à vous. Certes, il s’agit du même style de mission que l’on retrouve dans un Alien ou un Back 4 Blood, mais un peu de diversité ne fait pas de mal.

Toutefois, on ne va pas pester contre un titre indépendant aussi bien réalisé et complet. Vendu à 40€, GTFO possède 10 niveaux que vous devrez parcourir l’un après l’autre avec vos comparses, chacun se terminant entre 1h30 et 2h, comptez près de 15h pour achever le jeu. Etant donné qu’il s’agit d’un jeu de coopération et que le placement des ennemis est généré de manière procédurale à chaque nouvelle partie, vous pouvez vous attendre à une nouvelle expérience de jeu à chaque nouvelle partie.

Les sensations de tir sont excellentes.

Visuellement parlant, les niveaux de GTFO ne sont, certes, pas très variés, mais ils ont au moins le mérite d’être parfaitement travaillés. La réalisation est très solide, avec des environnements vraiment très jolis et des effets et ennemis tout autant réussis. Les effets de lumière viennent quant à eux idéalement s’accorder pour tantôt nous éclairer les salles, tantôt nous plonger dans une sombre atmosphère pesante. 

GTFO est, certes, un des immanquables de ce mois de décembre 2021. Toutefois, il aurait pu l’être encore plus s’il était exempt de défauts et quelques bugs. En effet, le titre présente quelques errances en matière de finition dont on aurait pu facilement se passer : ennemis qui apparaissent à travers les murs, message d’alerte qui ne disparaît pas ou effets de lumière qui surviennent sans la moindre raison… Des bugs qui ne sont, certes, pas énormes, mais qui parviennent à eux seuls à entacher quelque peu l’immersion. Nul doute que les développeurs continueront leur traque aux bugs !

Conclusion

GTFO confirme tout le bien que l’on avait pu penser sur lui dans sa phase d’early access. Ce FPS coopératif mixe habilement action, survie et infiltration. A la différence d’un Left-4-Dead, il ne faudra toutefois pas se contenter ici de repousser des vagues d’ennemis. Le titre mixe action, stratégie et réflexion avec des petites énigmes à résoudre en équipes. Niveau structure, le tout reste toutefois très répétitif. GTFO brille, outre par son ambiance très sombre, par les excellentes sensations dans les gunfights. Attention toutefois, il ne s’agit pas d’un jeu grand public. La difficulté est au rendez-vous. Techniquement, GTFO impressionne aussi. Les développeurs ont pris le temps de soigner leur projet à travers l’early access. Les niveaux et environnements sont très jolis et profitent tous de textures et effets impeccables. On regrettera toutefois le manque cruel de joueurs dans les serveurs francophones ainsi que les quelques bugs d’affichage et de gameplay qui surviennent de façon occasionnelle. Si vous aimez les défis ardus et les titres coopératifs, GTFO est fait pour vous. 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

GTFO

Gameplay 8.0/10
Contenu 7.5/10
Graphismes 7.5/10
Bande son 7.5/10
Finition 6.5/10
7.4

On aime :

Une direction artistique réussie

Des sensations de tir excellentes

Un défi de taille

Le parfait mélange entre infiltration et action

Des graphismes très réussis

On aime moins :

Il faut souvent attendre longtemps pour trouver une partie

Quelques bugs d'affichage