Test – Back 4 Blood : le digne héritier de Left 4 Dead

12 ans après le cultissime Left 4 Dead 2, les créateurs de la franchise reviennent avec  Back 4 Blood. Attendu au tournant, cette suite improbable marche sur les traces de ses ainés. 

11 décembre 2020, Game Awards. Une bande-annonce révèle un titre que peu de joueurs espéraient encore : la suite de Left 4 Dead 2. Il faut avouer que le célèbre FPS coopératif de massacre de zombies n’avait pas eu droit à une suite. le titre avait pourtant connu un succès conséquent, avec une base de joueurs qui continuent de jouer au jeu 12 ans plus tard. Il était donc normal que les développeurs du premier opus, Turtle Rock, s’attardent à un nouveau titre issu de la saga.

En réalité, Back 4 Blood n’est pas réellement la suite de Left 4 Dead, mais plutôt son fils spirituel. C’est une nouvelle propriété intellectuelle, mais il s’inspire bien évidemment de L4D et de L4D2. Pour le plus grand plaisir des fans de la franchise, qui avaient énormément apprécié Left 4 Dead 2.

Si vous n’aviez jamais joué à Left 4 Dead, sachez que le principe du jeu est très simple. Quatre inconnus sont amenés à collaborer pour survivre à une apocalypse zombie et à un dangereux virus ayant transformé la plupart de la population humaine en morts-vivants assoiffés de sang. Vous le remarquerez en jouant à Back 4 Blood, l’histoire est très vite reléguée au second plan. Même si de très jolies cinématiques animent le passage à un nouvel acte, on aurait apprécié que les développeurs mettent davantage en avant ce pan du titre. D’autant que l’on ne s’attache pas vraiment aux 8 personnages que l’on peut incarner. 

Composée de 4 actes, qui sont composés eux mêmes d’une multitude de chapitres, la campagne du jeu offre un contenu assez solide puisqu’il faudra compter près de 10 heures tout de même pour voir le bout de cette aventure, et même plus encore si vous optez pour un mode de difficulté hardcore. D’ailleurs, de nombreuses séquences nous auront positivement marqués, comme ce passage dans le bateau ou encore la défense du restaurant pendant 5 longues minutes durant lesquelles on n’a pas une seconde de repos.

Certaines phases de jeu sont tout simplement incroyables.

Pour ce qui est des sensations de tir, Back 4 Blood vise tout juste. Arme en main, le ressenti des gunfights est tout simplement jouissif. Plusieurs dizaines d’armes sont proposées pour varier le gameplay et le choix de votre arsenal s’avère par ailleurs décisif pour aller au bout d’un niveau. En plus d’une arme principale, le joueur peut utiliser une arme secondaire, une arme de poing ou une arme blanche. Mieux : il est possible de personnaliser chaque arme à l’aide de différents composants : viseur, poignée de soutien,etc. Ce qui modifie bien entendu complètement le gameplay. Dans l’ensemble, les mécanismes de jeu sont d’ailleurs plutôt bien pensés puisque l’on pourra à la fois looter des objets et armes dans les nombreux coffres mais aussi utiliser ses crédits pour acheter des améliorations ou de l’équipement entre deux niveaux.

Back for Blood séduit d’ailleurs par la nervosité de son gameplay. Le jeu joue pratiquement dans la cour des fast-FPS. Les combats sont extrêmement intenses et nécessitent de très bons réflexes. Les hordes de zombies s’attaquent bien souvent à nous dans un flux continu et l’utilisation d’une mitrailleuse ou d’un fusil d’assaut vient donner un sentiment de jouissance rarement rencontré dans un jeu vidéo, si ce n’est dans L4D. Le sang gicle de partout, les membres arrachés s’entassent… Back 4 Blood est une véritable boucherie, mais qu’est-ce que c’est plaisant.

D’un point de vue héritage, il est évident que Back 4 Blood est le digne successeur de L4D. Avec le traditionnel mode campagne, le titre nous propose de jouer intégralement en coopération. En effet, c’était déjà le cas dans Left 4 Dead et ça l’est encore ici, on s’ennuie terriblement en jouant seul. L’expérience est bien plus fun entre amis, d’autant que le jeu est disponible sur le Game Pass et est compatible Xbox-PC avec le Xbox Play Anywhere. De plus, la stupidité de l’IA des bots ne nous donne aucunement envie de nous replonger dans une partie en solo. Les coéquipiers contrôlés par l’ordinateur ne sont par exemple pas capables de prendre la moindre décision dans des situations plus compliquées, ce qui peut très vite se révéler handicapant pour le joueur.

Le système de cartes n’est pas suffisamment clair et impactant pour dire d’avoir une réelle utilité.

Trois niveaux de difficulté sont proposés : Recrue, Vétéran et Cauchemar. Si le premier permet aux joueurs de facilement s’accommoder des ennemis, notamment entre amis, les modes Vétéran et Cauchemar sont eux bien plus compliqués. Soyons honnêtes, les deux derniers modes sont tout simplement impossibles à maîtriser dès lors que nous ne sommes pas un minimum habitué au genre ou à la franchise. Ces trois niveaux de difficulté permettent également d’augmenter grandement la rejouabilité, puisqu’après avoir facilement éliminé les zombies en mode Recrue, l’on a très vite envie de se mesurer à un plus grand défi.

L’une des grandes nouveautés de ce Back 4 Blood est sans conteste l’introduction des decks de carte. Avant de vous plonger dans la campagne, il vous sera proposé de vous créer un deck, regroupant des cartes conférant un bonus à votre personnage ou à votre équipe : santé supplémentaire, plus de munitions, chargeurs agrandis, corps à corps fatal… Il y en a vraiment pour tous les goûts, et leurs effets ont un impact non négligeable sur la partie. Avant chaque manche, vous devriez sélectionner la (ou les) carte que vous voulez activer pendant le niveau. Le système a beau être joliment pensé et apporter du neuf dans la licence, on regrette malgré tout qu’il ne vienne plus embrouiller les joueurs qu’autre chose. Lorsque l’on joue à Back 4 Blood, nous ne souhaitons qu’une chose : massacrer des hordes entières de zombies le plus vite possible. Ce système de cartes n’est pas toujours très clair, et on aurait apprécié que les développeurs le facilitent grandement, ou plutôt qu’ils adoptent un autre système, comme un arbre des compétences, qui ait plus d’impact sur le long terme. Toutefois, on appréciera que le système participe à la rejouabilité du titre, puisqu’une partie ne sera pas l’autre du point de vue des compétences des personnages.

Mais Back 4 Blood, c’est aussi des tas de petites idées très séduisantes. Par exemple, les classes des ennemis. A côté des zombies classiques, on retrouve diverses créatures dotées de pouvoirs divers et variés. Certaines vous attaqueront au corps à corps, d’autres exploseront à votre contact, vous infligeant de lourds dégâts. D’autres enfin profiteront de la panique pour vous immobiliser au beau milieu d’une vague de zombies. Chacune de ces créatures a ses points faibles. Là encore, on ressent l’influence de Left 4 Dead. 

Back 4 Blood offre un mode campagne solide, avec des objectifs variés et des décors extrêmement plaisants à parcourir. Le level-design du jeu est excellent puisqu’il offre à chaque joueur plusieurs approches différentes. De sorte à ce que vous ne ressentirez pas le moindre sentiment de répétitivité en le parcourant à nouveau… 

Le mode nuée est la vraie bonne surprise de B4B, puisqu’il inverse les rôles et nous met dans la peau des zombies que nous combattons habituellement.

Outre le très réussi mode campagne, Back 4 Blood propose également un mode Nuée, adaptation du mode Versus des Left 4 Dead. Ici, le mode nuée nous met à tour de rôle dans la peau des infectés et des humains. On retrouve les cartes de la campagne pour influencer le déroulé des parties, tandis que les zombies disposent ici de points qui permettent d’améliorer les types de zombies. En soi, le mode est plutôt bien équilibré et très fun à jouer, avec des parties souvent rythmées et durant lesquelles on ne s’ennuie quasiment jamais. Petit bémol toutefois : les déséquilibres sont très marqués et il ne sera pas rare de voir une partie être remportée très rapidement par l’une ou l’autre partie. 

Visuellement, Back 4 Blood ne s’en tire vraiment pas mal, avec de très jolis environnements et des effets de lumière très réussis.

Que vous jouiez sur les consoles next-gen ou sur celles de la génération précédente, une chose nous aura frappés : Back 4 Blood est finalement très joli. Si les premiers niveaux ne mettent pas suffisamment en valeur le titre et ses capacités, on se rend compte très vite qu’il est très réussi visuellement. Le level design est de qualité, tout comme la réalisation des environnements. Les effets de lumière sont par exemple souvent très réussis. Seule petite ombre à l’horizon : quelques petits bugs graphiques et éléments moins jolis à la vue, comme les flammes par exemple. 

Il y a un autre point sur lequel les équipes de Turtle Rock ont relativement bien travaillé, le sound design. Le doublage des différents personnages est de bonne qualité, même s’il est très vite supplanté par les cris des zombies et, évidemment, les coups de feu des différentes armes. Néanmoins, l’ensemble se mêle divinement bien à l’aspect boucherie du titre et contribue à faire de Back 4 Blood une des valeurs sûres de cette fin d’année.

Conclusion

12 ans après Left-4-Dead 2, Turtle Rock nous livre enfin la suite spirituelle de son FPS coopératif. Back-4-Blood reprend tout ce qui a fait le succès de son ancêtre : une formule 100% coop en ligne, des armées de zombies, un arsenal varié et surtout un gameplay extrêmement nerveux. Back-4-Blood est clairement l’un des FPS les plus jubilatoires que nous ayons approchés. Plongé au coeur de hordes de zombies, le joueur devra tout faire pour survivre et avancer d’un abris à l’autre avec ses coéquipiers. Face à lui : des hordes de zombies, mais aussi des créatures plus vicieuses et dangereuses, et plusieurs boss titanesques. Généreux en contenu, Back For Blood offre une campagne solo de 10 bonnes heures qui offre une excellente rejouabilité. Les objectifs de jeu sont variés et les séquences le sont tout autant. Les développeurs apportent également quelques nouveautés bienvenues comme la possibilité de customiser son arsenal. Toutes ne sont toutefois pas forcément bonnes à prendre, à l’image du système de decks de cartes un poil confus, auquel on aurait sans doute préféré un arbre de compétences… On regrette également que la narration soit complètement reléguée au second plan. Dans l’ensemble toutefois, Back 4 Blood surpasse pratiquement à tous les niveaux son illustre prédécesseur. Plus riche en contenu, plus fun, barré et plus innovant, le titre de Turtle Rock frappe fort. Et tout cela, malgré une finition qui déçoit un peu (déconnexions des serveurs, soucis de déblocage de trophées et I.A. des alliés lorsque le casting n’est pas complet en multijoueur). Ne boudons pas notre plaisir, Back 4 Blood est à n’en pas douter un petit régal pour les amateurs de jeux coop!

Back 4 Blood

Gameplay 9.5/10
Contenu 8.5/10
Graphismes 8.0/10
Bande son 8.5/10
Finition 7.5/10
8.4

On aime :

Aussi fun, voire plus, que L4D2

Des gunfights très nerveux

Des séquences très fortes

Plutôt joli

Un mode nuée compétitif

On aime moins :

L'IA alliée à la ramasse

Bien moins fun en solo

Un scénario assez anecdotique

Des soucis de déconnexions