La Chine veut contrôler davantage le géant Tencent

L’entreprise devra désormais soumettre aux autorités chinoises toutes les applications et mises à jour avant de les rendre disponibles.

Les autorités chinoises ont temporairement interdit à Tencent, l’une des plus grandes sociétés Internet du pays, de mettre à jour ses applications et de lancer de nouvelles applications.

À cause de cette mesure, les mises à jour de plus de 100 jeux mobiles et de plus de 70 applications développées par la société sont bloquées. Pour rappel, Tencent compte parmi ces applications le service de messagerie WeChat utilisé par plus de 1,2 milliard de personnes.

L’entreprise ne pourra pas non plus lancer de nouveaux jeux et de nouvelles applications pendant cette période. Les jeux et applications actuels restent toutefois accessibles. La mesure est annoncée comme temporaire, mais pour l’instant, aucune information sur la durée n’a été communiquée.

Dans un communiqué, la société Tencent a indiqué qu’elle coopèrerait avec les autorités : « Nous travaillons constamment pour améliorer les fonctionnalités de protection des utilisateurs dans nos applications. Nous coopérons régulièrement avec les organismes gouvernementaux concernés pour nous conformer aux réglementations légales et administratives. »

Cette décision intervient dans un contexte où le gouvernement chinois a durci les règles et les contrôles vis-à-vis des entreprises travaillant sur Internet. Promulguée en 2017, la loi sur la protection des données personnelles est entrée en application en novembre. Cette loi, particulièrement stricte, régit le transfert de données en dehors des frontières et surveille l’utilisation des données personnelles effectuées par les entreprises nationales.

Selon la Télévision centrale de Chine (CCTV), Tencent aurait effectué neuf infractions depuis le début de l’année, ce qui aurait poussé le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information à prendre ces « mesures administratives ».