Black Friday : les arnaques à éviter

Cachés au milieu des bonnes affaires, un grand nombre d’escroqueries tentent de piéger les internautes imprudents.

La fin d’année commence à apparaître à l’horizon, et avec elle, une période généralement riche en achats. Le désormais célèbre « Black Friday », qui aura lieu ce vendredi 26 novembre, est devenu aujourd’hui une tradition dans nos contrées. Cette « fête » à l’origine américaine, est un événement commercial où les magasins bradent fortement leur prix pour une journée, le lendemain de Thanksgiving.

Avec la démocratisation des achats en ligne cependant, les offres ont commencé à se multiplier, avant même le Vendredi noir. Face à cette marée de bonnes affaires, des escrocs ont rapidement pris le pli de multiplier les arnaques durant cette période. Il convient donc de se montrer particulièrement vigilant durant ses achats en ligne.

Faux sites et fausses promotions

Chaque année, de faux sites sont créés pour piéger les internautes peu prudents. Ils peuvent prendre l’apparence de véritables sites de vente en ligne ou bien être créés de toutes pièces. Dans les deux cas, l’objectif est le même : faire payer les internautes pour un produit qu’ils ne recevront jamais. Ces sites ne durent généralement que quelques jours et finissent par disparaître, laissant leurs victimes sans argent et sans achat.

Pour faire connaître leurs faux sites, les criminels font couramment appel à des campagnes de phishing. Aujourd’hui, tous les moyens de communication sont susceptibles de contenir des arnaques, qu’il s’agisse des SMS, des mails ou encore des réseaux sociaux. Il faut donc être prudent.

Ces arnaques se présentent souvent sous la forme de faux jeux-concours ou d’offres particulièrement intéressantes. Il est important de rappeler qu’il est peu probable que vous ayez gagné un concours auquel vous n’avez pas participé ou encore de trouver le dernier iPhone à moins de 90 %.

Quelle que soit la forme de l’arnaque, elle vise toujours deux objectifs. Soit elle veut vous faire payer pour un produit imaginaire, soit elle tente de récupérer vos données personnelles. Dans le premier cas, même si le montant peut s’avérer élevé, l’internaute piégé « sait » combien il dépense. Si les pirates parviennent cependant à accéder aux coordonnées bancaires, l’addition peut devenir bien plus salée. Pour récupérer ces données, les escrocs peuvent notamment passer par de faux questionnaires de concours ou bien par des malwares.

Comment éviter les pièges ?

Comme toujours face à ce type de situation, la prudence est de mise. Dans le cas d’un site se faisant passer pour un autre, il est important de vérifier que l’URL est bien authentique. Les usurpateurs utilisent généralement des adresses ressemblant fortement à l’original. Des adresses comme « Fmac.be » ou « Mediamart.be » doivent immédiatement attirer votre attention.

D’autres indices sont également généralement présents, comme par exemple des fautes d’orthographe, des images de mauvaise qualité ou des offres bien trop alléchantes. En cas de doute, il est toujours plus prudent de se rendre directement sur le site du vendeur par ses propres moyens, plutôt qu’en passant par un lien. Enfin, même si une offre peut vous sembler particulièrement attractive, évitez de commander depuis des sites inconnus.