Microsoft va proposer son propre metaverse… sur Teams

Microsoft veut apporter de nouvelles fonctionnalités à Teams en misant sur le metaverse. Pour cela, Mesh va être intégré à l’application de réunions virtuelles.

En début d’année, Microsoft avait présenté Mesh, une plateforme de communication permettant de rapprocher ses utilisateurs grâce à des expériences holographiques et à des avatars. Désormais, cet outil va être intégré à Teams, comme l’a annoncé Microsoft ce mardi 2 novembre.

L’idée est d’utiliser les fonctionnalités de Mesh, comme les avatars et les environnements virtuels, lors des réunions sur Teams, qui sont devenues très habituelles dans les entreprises depuis le début de la pandémie. Ainsi, plutôt que d’apparaitre directement à la caméra, les participants pourront opter pour un avatar les représentant et imitant leurs expressions faciales.

Une porte d’entrée dans le metaverse

À l’instar de Meta (anciennement Facebook), Microsoft semble se diriger vers le metaverse et Mesh for Teams parait être une solution concrète pour franchir ce pas, avec une visée à la fois ludique et efficace. « Mesh pour Microsoft Teams vise à rendre la collaboration dans le metaverse personnelle et amusante. » Le groupe précise aussi que l’objectif est de « stimuler la créativité et favoriser les rencontres fortuites grâce à une nouvelle génération d’expériences de réunions en 2D et 3D. »

Plus qu’une innovation, cette technologie pourrait également représenter un outil pour souder les équipes professionnelles. En effet, ces fonctionnalités constituent des « moyens de signaler que nous sommes dans le même espace virtuel, que nous formons une seule équipe, un seul groupe, et contribuent à réduire la formalité et à augmenter l’implication », explique Microsoft. Ainsi, chaque entreprise aura la possibilité de créer ses propres espaces de travail et les employés pourront s’y retrouver.

Ces nouvelles fonctionnalités devraient être disponibles en version bêta en début d’année 2022 sur les smartphones, tablettes et ordinateurs mais seront également accessibles grâce aux casques de réalité virtuelle.