Play Store : Google renonce à sa commission de 30 %

Les commissions demandées aux développeurs d’applications sur le Play Store passeront de 30 % à 15 % à partir de janvier 2022.

Dans le monde des applications pour téléphone, il est presque impossible de passer à côté du Play Store de Google ou de l’App Store d’Apple. Cette position de monopole oblige les développeurs à se plier à un certain nombre de règles s’ils veulent pouvoir bénéficier des services de ces boutiques.

Si toute l’attention est actuellement concentrée sur Apple, en plein procès contre Epic Games et accusé de pratiques anticoncurrentielles par les Pays-Bas, Google était resté un peu plus dans l’ombre. Les développeurs devaient pourtant, tout comme chez Apple, reverser 30 % de leur recette à Google.

Google a cependant annoncé que les commissions facturées aux développeurs du Play Store passeraient de 30 % à 15 % à partir de janvier 2022. Depuis le 1er juillet 2021, Google offrait la possibilité aux développeurs de bénéficier d’une remise à 15 % pour le premier million de dollars gagnés sur une année. Dépassé cette somme, les commissions recommençaient à 30%. Google a cependant reconnu que toutes les entreprises ne pouvaient pas bénéficier de ces tarifs et a décidé de réduire les frais d’abonnement à 15 % dès janvier, sans aucune limite.

De plus, les développeurs qui feront partie du programme Play Multimedia Experience, qui concerne des applications telles que les livres électroniques et les services de streaming musical ou vidéo, pourront profiter d’une commission réduite à 10 % et sans plafond de revenus.

Avec la pression croissante des gouvernements à travers le monde vis-à-vis des commissions, Google a sans doute jugé plus prudent de modifier dès à présent le taux de commission afin d’offrir un service plus « juste ». Pour le consommateur, l’impact dépendra des développeurs. Ils pourront au choix décider de baisser le prix de leur service pour être plus attractifs ou garder le même prix et engranger davantage de bénéfices.