Fossil lève le voile sur ses nouvelles montres connectées

Pas de Wear OS 3.0 au lancement, mais la promesse d’une mise à jour dans quelques mois. 

Le groupe Fossil a levé le voile sur sa nouvelle gamme de montres connectées ce lundi. Sa sixième génération de montres tournera toujours sous WearOS, mais n’intégrera pas les fonctionnalités de WearOS 3.0 au lancement. Les acheteurs devront en effet attendre 2022 pour avoir droit à une mise à jour logicielle.

WearOS 3.0 va apporter un changement radical à l’OS imaginé par Google puisqu’il deviendra enfin possible pour les fabricants de personnaliser l’interface selon leurs goûts avec une surcouche logicielle. Samsung est le premier à en profiter avec sa nouvelle Galaxy Watch, qui embarque WearOS 3.0 et une interface customisée.

Il ne faut donc pas s’attendre à de grosses surprises si vous craquez très tôt pour ces nouveaux modèles, certes très élégants, mais qui resteront scrupuleusement identiques à leurs ancêtres côté interface, jusqu’à la mise à jour du système.

Côté hardware, Fossil promet deux améliorations majeures avec le support de la charge rapide (la batterie se charge à 80% en 30 minutes seulement) et un nouveau processeur sous le capot, le Snapdragon Wear 4100+, qui promet une interface encore plus réactive.

Niveau logiciel, on retrouve l’interface caractéristique de WearOS avec tout ce que cela implique : une compatibilité avec de nombreuses apps, mais aussi tous les smartphones Android, des fonctionnalités de tracking complètes avec l’app Google Fit, et une autonomie d’environ une journée.

Comme toujours, il y en aura pour tous les goûts avec différents modèles et finitions et même différentes marques du groupe, parmi lesquelles Michael Kors.