Depuis le début de la pandémie de Covid-19, beaucoup d’informations circulent sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. Mark Zuckerberg, CEO du réseau social, a révélé que 18 millions de posts avaient été supprimés du réseau social. Les informations publiées étaient jugées inexactes. 

Dans une interview accordée à CBS News, Mark Zuckeberg a été interrogé sur le nombre de posts supprimés depuis le début de la pandémie et a révélé qu’ils s’élevaient à 18 millions. Comme il le dit dans l’entretien : « Si nous voyons de la désinformation préjudiciable sur la plateforme, nous la supprimons. C’est contre notre politique. »

Mais le questionnement de Gayle King, la journaliste de CBS News, va plus loin, étant donné qu’elle s’interroge sur le nombre de personnes ayant eu accès à ces contenus controversés. À ce sujet, le co-fondateur de Facebook reste vague : « Le chiffre que j’ai en tête et que je peux partager est le nombre d’éléments de désinformation contre lesquels nous avons pris des mesures. »

Rappelons qu’au mois de juillet dernier, en sortant de la Maison Blanche, le président américain Joe Biden s’en était pris ouvertement à Facebook en affirmant à l’encontre du réseau social : « La seule pandémie que nous avons touche des personnes qui ne sont pas vaccinées. Ils tuent des gens. », ce à quoi la plateforme avait répliqué dans un communiqué officiel : « Les faits montrent que Facebook aide à sauver des vies, un point c’est tout. » Depuis, Joe Biden est revenu sur ses propos, en appuyant le fait que c’était la désinformation qui tuait, pas Facebook.

Pour finir, gardons à l’esprit que « plus de 2 milliards de personnes ont vu sur Facebook des informations faisant autorité sur la Covid-19 et les vaccins, c’est plus que n’importe où ailleurs sur Internet. Plus de 3,3 millions d’Américains ont utilisé notre outil pour savoir où et comment se faire vacciner », comme l’a précisé le groupe.

Amélie Van Hecke.