La Steam Deck permettra de jouer à tous les titres du catalogue de Steam.

La Switch aura bientôt une nouvelle rivale. Valve, l’éditeur de jeux cultes comme Counter Strike, Half-Life ou encore Portal, également propriétaire de la boutique de jeux Steam, vient d’annoncer sa première “console” portable, la Steam Deck. Console entre guillemets car il s’agit en réalité davantage d’un ordinateur portable que l’on serait parvenu à caser dans le boitier d’une Switch. La “console” de Valve est capable de faire tourner pratiquement tous les jeux PC référencés sur Steam.

La console de Valve adopte un format très similaire à celui de la Switch.

Il est possible de jouer dessus à des titres comme Death Stranding, Control, Doom Eternal ou encore Hades. En théorie, la console de jeu portable de Valve est donc beaucoup plus puissante que celle de Nintendo.

On retrouve sous son capot un processeur quad-core et 16 Go de RAM. L’écran mesure 7″ mais affiche une définition modeste (1200×780). L’affichage sera donc réduit à du 720p. Les acheteurs auront le choix entre trois modèles : le modèle avec 64 Go de stockage à 419€, le modèle à 256 Go de stockage à 549€ et le modèle à 512 Go de stockage à 679€. Si le modèle le moins cher s’aligne plus ou moins sur le prix de la Switch, les prix s’envolent pour les autres modèles. Avec le modèle 64 Go, les joueurs risquent d’ailleurs d’être vite limités en espace s’ils jouent à autre chose qu’à des titres indépendants. On notera toutefois que la petite console supporte les cartes microSD pour l’extension de mémoire.

L’affichage sera réduit à du 720p.

Comme la Switch, la Steam Deck pourra être utilisée en mode nomade et en mode docké. L’autonomie tournera autour de 5 à 7 heures de jeu en nomade. En mode docké il sera possible de l’utiliser avec un clavier et une souris. La console se transformera alors en une véritable station de travail sous Linux.

Le concept est très séduisant, sur le papier. Avec son énorme catalogue de jeux, Steam se présente comme un sérieux concurrent pour Nintendo, Sony et Microsoft sur le marché des consoles, mais son réseau de distribution très limité, son manque d’expérience dans la commercialisation de produits, le prix relativement élevé de sa console et son design peu séduisant risquent de jouer contre lui. Si l’éditeur américain a réussi dans l’édition de jeux, il a multiplié les fiascos dans le hardware, avec ses Steam machines mais également son Steam Controller, longtemps moqué pour son design ridicule.

Les précommandes seront ouvertes dès ce 16 juillet sur le site de Valve. La console sera disponible au même moment aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Europe.

Si cela vous intéresse, IGN a déjà réalisé une très jolie vidéo de présentation de la machine, à retrouver ci-dessous.