Changement radical de formule pour la nouvelle montre de Huawei. 

Exit LiteOS et place à HarmonyOS pour toutes les futures montres connectées de Huawei. Le géant chinois présentant ce mercredi sa nouvelle gamme de smartwatch, avec en tête d’affiche sa Watch 3, le tout premier modèle qui tourne sous HarmonyOS, son tout nouveau système d’exploitation, voué un jour à débarquer également sur ses smartphones…

Si la Watch 3 conserve le look caractéristique de son ancêtre et récupère certains éléments graphiques qui fonctionnaient plutôt bien, Huawei a entièrement repensé son fonctionnement. L’usage n’est plus réduit à des fonctionnalités basiques comme c’était le cas jusqu’à aujourd’hui, la Watch 3 se présente comme un réel concurrent à l’Apple Watch. Comme sa rivale, elle embarque un port eSim qui lui permet de s’émanciper du smartphone. A condition d’avoir contracté un abonnement, l’utilisateur pourra donc laisser son smartphone à la maison lorsqu’il sort courir. Sa montre bénéficiera toujours d’un accès au réseau et pourra streamer de la musique, enregistrer son parcours et même recevoir des appels sans le support du smartphone.

A l’usage aussi, la Watch 3 devient un accessoire autonome puisqu’elle intègre App Gallery, la boutique d’applications du constructeur. L’utilisateur peut donc désormais télécharger de lui même des apps sur sa montre sans devoir de nouveau passer par son smartphone. Cela entrouvre également les portes des apps de développeurs tiers. Huawei entend développer un écosystème complet qui pourrait rivaliser avec WearOS et WatchOS.

Si elle intègre des fonctionnalités plus “smart” que ses ancêtres, la Watch 3 conserve les atouts qui avaient fait de ses ancêtres les références du marché : une autonomie exceptionnelle de près de 15 jours – si vous désactivez la 4G – et une interface très accessible, que l’utilisateur peut de surcroit paramétrer selon ses goûts. Si, par défaut, la montre adopte un style de menu similaire à celui de l’Apple Watch, avec un bouton latéral qui permet de zoomer et dézoomer sur les apps, l’utilisateur peut repasser à une présentation sous une forme de liste, similaire à celle de l’ancien modèle. Plusieurs centaines de cadrans sont disponibles au téléchargement pour personnaliser davantage l’interface.

Avec la 4G activée, l’autonomie de la Watch 3 restera largement supérieure à celle de ses rivales. Huawei évoque 3 jours de batterie avec une seule charge.

Le constructeur annonce également le plein de nouvelles fonctionnalités avec l’intégration de sa plate-forme de streaming musical “Music”, et 6 mois d’essai offert, un substitut à Google Maps intégré à la montre, une fonction d’appel vidéo, une fonction SOS pour appeler un contact d’urgence en cas d’accident, et le plein de fonctionnalités “Santé”, avec un capteur de température, qui sera capable d’analyser la température de la peau tout au cours de la journée pour identifier un état fiévreux.

La Watch 3 Active sera vendue 369€ en magasin, la Watch 3 Classic 399€ et sa grande soeur, la Watch 3 Pro 599€. Toutes seront livrées avec une paire de Freebuds 4i et 6 mois d’abonnement à Huawei Music.