La plate-forme de streaming dénombre près de 10 millions d’abonnés de plus qu’il y a trois mois. 

Avec 8,7 millions de nouveaux abonnés, Disney + est la plate-forme de streaming vidéo qui enregistre la plus grosse progression au premier trimestre 2021. Le service dénombre aujourd’hui plus de 103,6 millions d’abonnés, soit près de deux fois moins que son principal rival, Netflix, qui a récemment franchi la barre des 208 millions d’abonnés.

Lancée en novembre 2019, la plate-forme a vu son nombre d’abonnés grimper de façon exponentielle en 2020 durant la pandémie. Ses excellentes performances ont dépassé toutes les attentes de Disney, qui ne s’attendait pas à franchir le cap des 90 millions d’abonnés avant 2025. S’il continue sa progression au rythme actuel, le service pourrait avoir atteint les 260 millions d’abonnés payants au 31 décembre 2024.

Il aura en tout fallu plus de 10 ans à Netflix pour franchir le seuil des 100 millions d’abonnés. Si la plate-forme a enregistré une croissance parabolique il y a quelques années, ses performances tournent aujourd’hui au ralenti. La croissance de Disney + a également tendance à ralentir. Après avoir atteint une croissance de 29% au troisième trimestre 2020 et une croissance de 28% au quatrième trimestre de la même année, Disney + a vu sa croissance chuter à moins de 10%. La progression de la base d’abonnés pourrait continuer à ralentir au cours des prochains mois avant le déconfinement et surtout l’arrivée des vacances d’été.

Comme souvent dans l’industrie, ce sont les contenus exclusifs qui attirent les nouveaux abonnés. L’arrivée de nouveaux programmes, parmi lesquels des séries Marvel, Star Wars et un film Pixar, pourrait fortement influencer l’adoption du service. Contrairement à Netflix, Disney + mise davantage sur la notoriété de ses licences plutôt que la quantité de programmes “originaux”. Une stratégie qui semble déjà payer…