La nouvelle option Gigaboost sera proposée dans un premier temps dans certaines zones liégeoises.

L’opérateur télécom VOO annonce le lancement d’une nouvelle option d’Internet destiné aux clients les plus connectés ; le Gigaboost. Grâce à elle, les consommateurs pourront surfer plus rapidement sur le net puisque cette option propose une vitesse de connexion d’un gigabit par seconde, soit plus du double de la vitesse maximale actuelle proposée par VOO (400 Mpbs). Et ça, c’est grâce au nouveau modem de VOO compatible avec la norme DOCSIS3.1.

L’option Gigaboost sera proposée dans un premier temps à Liège et plus précisément dans certaines communes de la Cité ardente (Liège centre, Seraing, Bressoux, …). L’opérateur prévoit déjà de lancer sa nouvelle option dans d’autres villes wallonnes dont Wavre et Charleroi, ainsi qu’à Bruxelles par la suite.

Pour profiter de cette vitesse d’un gigabit par seconde, il faudra débourser 15 € en plus des packs MAX, mais aussi disposer d’un modem compatible avec la nouvelle norme. Bonne nouvelle, VOO propose d’échanger le modem de ses clients gratuitement, sans frais d’installation ni d’activation. L’option Gigaboost est disponible dès aujourd’hui.

En plus d’une vitesse de surf ultra rapide, cette nouvelle option permettra à une famille de télétravailler, de jouer en ligne et de regarder un film en streaming sans aucun problème de connexion ni de ralentissement.

VOO n’est pas le premier opérateur à proposer une telle vitesse en Belgique. Proximus en Wallonie, Telenet et Orange du côté flamand et à Bruxelles proposaient déjà une vitesse d’1 Gbps grâce à la fibre optique. De son côté, VOO utilise une forme hybride du câble coaxial, utilisé à l’origine pour la télédistribution, boosté à la fibre optique pour proposer sa nouvelle option Gigaboost, comme le faisait déjà Telenet. Grâce à ce réseau hybride, pas besoin de travaux pour profiter de ce débit ultra rapide.

La vitesse d’un gigabit n’est qu’une première étape, assure VOO. “Nous travaillons déjà dans nos labos à délivrer des débits encore plus élevés. Les prochaines phases d’évolutions de nos réseaux ouvriront ainsi la porte à des débits de plus de 10 Gigabits “, peut-on lire dans son communiqué.