L’objectif de la plateforme serait d’être moins dépendante de la publicité.

Le réseau social à l’oiseau bleu pourrait proposer des fonctionnalités payantes à ses utilisateurs. Une manière pour Twitter de diversifier ses sources de revenus, afin d’être moins dépendant de la publicité tout en bénéficiant d’une rentrée d’argent plus stable. Une rumeur qui court depuis plusieurs années déjà et qui fait régulièrement parler d’elle. Or, selon les informations de Bloomberg, Twitter y réfléchirait plus sérieusement en raison de la crise sanitaire.

La pandémie de coronavirus a en effet poussé de nombreuses marques à réduire leur campagne publicitaire, impactant ainsi les revenus des plateformes et médias dont le modèle économique repose uniquement sur les publicités. C’est pourquoi la possibilité de proposer une formule payante serait à nouveau à l’étude chez Twitter. En proposant des fonctionnalités ou un abonnement Premium, la plateforme s’assurerait des rentrées d’argent plus stables.

Le réseau social a d’ailleurs demandé leur avis à ses utilisateurs cet été concernant la possible intégration d’options payantes sur sa plateforme. Pour l’avait déjà indiqué le patron de Twitter, Jack Dorsey, l’ajout d’options Premium est complémentaire à une expérience gratuite ; « nous pensons qu’il existe un monde où l’abonnement est complémentaire. On peut également imaginer un travail visant à aider les gens à gérer les paywalls. Nous avons une petite équipe qui explore nos options. »

Twitter réfléchirait ainsi à rendre son application Tweetdeck payante. Cette dernière s’adresse d’ailleurs plutôt aux professionnels. Elle permet de tweeter depuis plusieurs comptes en même temps, de programmer des publications et d’avoir un aperçu plus large de la tweetosphère et de ses comptes. L’autre option envisagée par Twitter serait les « pourboires ». Ces derniers permettraient aux utilisateurs d’accéder à des contenus exclusifs contre une somme d’argent.

Le réseau social à l’oiseau bleu reste tout de même discret à ce sujet.  Le chef de produit des revenus chez Twitter, Bruce Falck, a tout de même indiqué à TechCrunch qu’« augmenter la durabilité des revenus est notre objectif principal. Vous nous verrez continuer à rechercher et expérimenter des moyens de diversifier davantage nos revenus, au-delà des publicités, en 2021 et plus tard ». Reste à voir si et quand les options payantes feront leur apparition sur la plateforme.