Le groupe coréen avait déjà confirmé “envisager toutes les options”.

Les temps sont durs pour le groupe coréen LG, qui a vu ses parts de marché fondre comme neige au soleil sur le segment des mobiles. L’entreprise coréenne a beau innover, elle ne parvient plus à séduire les jeunes. L’audace du constructeur s’est traduire ces derniers mois à travers une série de modèles aux looks très originaux, à l’image du LG Wing, un smartphone à deux écrans superposés.

Au niveau mondial, LG occupe actuellement moins de 3% de parts de marché sur le segment des mobiles, contre 15,4% il y a cinq ans. L’activité n’est plus rentable pour le groupe, qui souhaiterait aujourd’hui concentrer ses efforts sur d’autres secteurs.

En janvier 2021, LG avait ainsi reconnu étudier plusieurs options pour son activité mobile. « Il est temps pour LG de porter un jugement froid et le meilleur choix », avait ainsi déclaré un responsable de LG dans un communiqué envoyé à l’ensemble des employés et récupéré au passage par le Korea Herald. « La société envisage toutes les mesures possibles, y compris la vente, le retrait et la réduction de l’activité des smartphones. »

Selon le site BusinessKorea, l’entreprise vietnamienne Vingroup aurait déjà fait une proposition de reprise au groupe coréen. L’acquisition de l’activité mobile de LG permettrait au géant de la grande distribution vietnamien de mettre la main sur un important pôle de talents mais aussi de s’attaquer à de nouveaux marchés. Aux Etats-Unis, LG représente toujours pas moins de 13% des ventes de mobiles.

D’autres acteurs pourraient également se présenter et faire monter les enchères.