Le 27 novembre prochain aura lieu le Black Friday, un rendez-vous shopping débarqué tout droit des États-Unis qui est devenu un véritable phénomène en Europe depuis plusieurs années.

À quelques semaines des fêtes de fin d’année, profiter de réductions importantes sur de nombreux produits est une véritable aubaine pour les consommateurs, mais aussi pour les commerçants qui écoulent leur stock. C’est pourquoi le « vendredi noir » rencontre toujours plus de succès au fil des années en Europe. Mais qui dit engouement sur la toile, dit également frénésie, erreurs et parfois arnaques. C’est pourquoi nous vous proposons une liste de points à vérifier ou à garder en tête lors de vos achats du Black Friday, histoire d’éviter les mauvaises surprises.

Des frais de douanes

Pour vraiment profiter des bons plans du Black Friday, il convient de comparer les prix sur plusieurs sites, quitte à surfer sur la version espagnole, allemande ou autre de certains revendeurs. Or, cette solution pourrait malgré tout entrainer quelques ennuis.

Le fait est que vous risquiez en achetant sur des sites étrangers tout simplement de devoir payer des frais de douanes. Si ce type de frais ne s’applique pas sur les achats réalisés au sein de l’UE, ce n’est pas le cas pour les commandes passées auprès de sites américains, chinois ou russes. Il vaudra donc mieux vous renseigner pour savoir si des frais de douanes pourraient s’appliquer ou non sur votre produit commandé en dehors de l’UE. Sans cela, vous pourriez vous retrouver à devoir débourser le double du montant de votre article en raison des frais de douanes appliqués dessus. On vous explique ici comment déterminer les frais de douanes.

Des produits pour chaque pays

Certains produits sont fabriqués pour des marchés en particulier. C’est notamment le cas des claviers d’ordinateur dont la disposition des touches change en fonction des pays ou tout simplement des prises secteurs qui ne sont pas les mêmes partout. C’est pourquoi il vaut mieux porter une attention toute particulière aux produits informatiques et électroniques que vous achetez en ligne.

D’ailleurs, si le site sur lequel vous commandez vous demande de quels entrepôts vous préférez commander, privilégiez ceux établis en Europe. Cela vous évitera bien souvent de payer des frais de douanes, mais cela vous assurera que les produits sont aux normes européennes. À noter que même dans l’Union européenne, les prises secteurs divergent en fonction des pays. Pensez à poser la question au vendeur ou à acheter un adaptateur directement.

Les sites suspects

L’effervescence liée aux importantes promotions du Black Friday peut avoir un impact sur l’esprit critique des consommateurs qui oublient de vérifier si le site sur lequel ils se trouvent est légitime ou si l’offre perçue ici ou là est bien réelle.

Tout d’abord, il convient de vérifier que l’URL sur laquelle vous vous trouvez est sécurisée. Il suffit pour cela de vérifier qu’elle commence bien par « https » et non « http ». Le « s » signifie en effet que la connexion est sécurisée, vous pourrez donc procéder à des paiements également sécurisés.

Ensuite, une petite recherche sur un moteur de recherche pour savoir si tel ou tel site de vente en ligne a une bonne réputation n’est pas superflue. Vous pourrez ainsi vérifier s’il est fiable, mais aussi si les produits vendus ne sont pas des contrefaçons, par exemple.

Enfin, si vous n’êtes pas habitué aux achats en ligne, privilégiez les sites d’e-commerce connus, mais même dans ce cas-là, n’hésitez pas à contrôler l’URL des sites. Vous pourriez vous retrouver sur des copies de sites légitimes et vous faire arnaquer.

De vrais faux commentaires

Aujourd’hui, les commentaires sous les articles ne sont plus forcément aussi fiables qu’avant puisque les revendeurs n’hésitent pas à poster leurs propres reviews biaisées, à payer des personnes pour s’en charger ou à soudoyer des acheteurs pour écrire des commentaires dithyrambiques.

C’est pourquoi il vaut mieux se fier aux commentaires pas trop élogieux qui expliquent véritablement pourquoi tel produit est une bonne surprise ou en quoi le vendeur s’est montré fiable et inversement pour les commentaires négatifs.

N’hésitez pas à lire plusieurs commentaires en fonction des notes accordées pour vous faire une idée sur le produit, mais aussi pour vous assurer que ce dernier vous comblera ou non.

De vraies fausses réductions

Ce n’est pas un secret, en prévision du Black Friday, certains commerçants gonflent le prix de leur marchandise afin de proposer des vraies fausses réductions le jour J. Dans certains cas, ils peuvent également gonfler le prix initial de leurs marchandises, afin de donner l’impression que la réduction est plus importante. On se retrouve ainsi avec un produit affiché à 50%, alors qu’en réalité la promotion n’est que de 20 ou 30%. Et cela ne s’applique pas uniquement aux sites d’e-commerce.

Pour éviter de vous faire avoir par une fausse réduction ou tout simplement de profiter d’une promotion gonflée en toute connaissance de cause, il est intéressant de faire appel à des comparateurs de prix tels que Idealo. Celui-ci vous permettre de savoir où trouver le meilleur prix, mais aussi de connaitre l’évolution tarifaire de l’article qui vous intéresse. Ainsi, vous saurez si la réduction appliquée sur tel ou tel site est réelle ou gonflée.

Pour terminer, sachez que les promotions du Black Friday ne se limitent pas au vendredi suivant Thanksgiving en Europe et débutent en réalité dès le lundi précédent. De plus, les réductions peuvent durer tout le weekend et finissent en beauté avec le Cyber Monday. Le Black Friday est donc plutôt une grosse semaine de réduction qu’une seule journée de promotions.