Les consoles next-gen promettent une petite révolution dans le domaine du gaming. Il convient toutefois de faire le tri parmi les informations. Car si les consoles de nouvelle génération promettent des graphismes superbes, elles nous réservent aussi quelques petites déceptions… 

Pas de vrai jeu “next-gen” au lancement

La plupart des jeux qui accompagnent le lancement des Xbox Series X/S et PS5 sont également disponibles sur la précédente génération de machines.

Ne vous attendez pas à prendre une claque monumentale au lancement des consoles next-gen. Que ce soit sur PS5 ou Xbox Series, la plupart des jeux de lancement seront des titres qui seront également disponibles sur la précédente génération de consoles et ne bénéficieront que d’améliorations mineures.

On retrouve bien quelques exclusivités de chaque côté, avec des titres comme The Medium, Tetris ou The Falconner dans le clan Xbox, et des titres comme Spider-man Miles Morales, Bugsnax ou Demon’s Souls sur PlayStation, mais aucune des deux consoles ne met en avant une exclusivité majeure.

Si certains titres bénéficieront d’améliorations graphiques notables, surtout sur Xbox Series, il ne faut pas s’attendre à en prendre plein les yeux. La plupart des améliorations se réduisent à quelques effets visuels, textures retravaillées voire à l’ajout de ray-tracing. Quelques jeux comme Dirt 5 promettent toutefois une vraie amélioration graphique au passage à la next-gen.

Tant que les jeux sortiront sur les deux générations de consoles, il ne faut pas s’attendre à prendre une claque monumentale. Les développeurs concentreront leur travail sur la version qui se vendra le plus (la version old-gen) et se cantonneront à quelques améliorations cosmétiques sur next-gen. Les joueurs ne prendront réellement une claque qu’une fois que les développeurs ne développeront que sur next-gen. L’architecture des machines permettra de concevoir des jeux très différents avec de vastes open-world. C’est un fait, on ne conçoit pas un jeu sur une génération comme on le conçoit sur la suivante… Les premiers jeux exclusifs PS5 et Series X/S ont d’ailleurs vu leur développement débuter sur l’ancienne génération. Il faudra donc là aussi se montrer patient. Une chose est sûre : les jeux seront plus jolis sur PS5 et Series X/S, mais le plein potentiel des machines ne sera sans doute pas atteint avant quelques années.

La 8K, une douce promesse

PS5 et Xbox Series sont des monstres de puissance. Et bien qu’elles soient vendues comme “8K ready”, il ne faut pas s’attendre à pouvoir jouer un jour à des jeux en 8K à 120 images par seconde. Les deux constructeurs l’ont déjà confirmé : ce sera maximum du 120 images par seconde en 4K. La plupart des jeux devraient tourner en 60 images par seconde. La Series S se contentera elle du 120 images par seconde en 1440p puisqu’elle ne supporte pas le 4K.

On le notera également : la plupart des jeux donneront le choix entre les performances et le frame-rate. Il faudra choisir soit des graphismes et effets visuels plus soignés, soit des animations plus fluides. Les consoles next-gen seront puissantes et offriront une réelle évolution sur le plan technique, mais il ne faut pas s’attendre à une révolution.

Un problème de stockage

Les cartes mémoire “SSD” de Seagate pour les Xbox Series sont facturées… 269,99€!

Les nouvelles consoles seront livrées avec 1 To d’espace de stockage (512 Go pour la Series S). Toutefois, l’espace réellement disponible devrait tourner autour de 800 Go puisque l’OS prendra une partie non-négligeable de l’espace alloué au joueur.

On passe de la technologie du disque dur au SSD, avec des débits bien supérieurs. Les consoles seront beaucoup plus rapides, notamment dans les temps de chargement.

Mais en l’espace de sept années, les jeux ont bien évolué. Les grosses productions peuvent peser très lourd sur le disque dur. Il n’est pas rare aujourd’hui de croiser un jeu de plus de 100 Go, voire même 200 Go dans le cas du prochain Call of Duty. Quatre gros jeux suffisent donc à remplir le SSD des nouvelles consoles.

Pas de panique, vous pourrez toujours connecter votre disque dur externe pour augmenter la capacité de stockage de la machine, mais vous perdrez alors l’un des principaux arguments de la console puisque les temps de chargement seront plus longs et le passage d’un titre à l’autre prendra également beaucoup plus de temps que via le disque SSD de la console… Vous l’aurez compris, beaucoup de joueurs ne pourront pas profiter des véritables avantages de la next-gen s’ils conservent des dizaines de jeux sur leur disque dur externe. Il faudra soit être sélectif, et ne pas jouer à plus de 3 ou 4 jeux simultanément, soit accepter les concessions. Reste une solution : les cartes mémoire SSD. Seagate propose déjà un modèle compatible Xbox Series. Elles permettront d’augmenter la capacité de stockage tout en conservant la rapidité d’exécution du SSD. Le prix s’envole toutefois à près de 270€.

La rétrocompatibilité incomplète

Pourtant fraichement sorti, TT Isle of Man 2 ne sera pas jouable sur PS5.

Si les premières rumeurs avaient évoqué une rétrocompatibilité sur plusieurs générations, la feuille de route sera finalement très différente. La PlayStation 5 ne sera capable de faire tourner que les jeux PS5 et PS4. Certains jeux PS4 ne seront pas supportés – et ne pourront donc pas être lancés sur PS5. Sony avait diffusé une liste “complète” des titres non-supportés un mois avant la sortie de sa PS5 mais Ubisoft est venu rajouter un peu d’huile sur le feu en annonçant que certains de ses jeux PS4 (pas présents sur cette liste) ne seraient pas jouables sur PS5. Plus d’une centaine de jeux PS4 pourraient également présenter des bugs et messages d’erreur sur PS5.

Du côté des Xbox Series, tous les jeux Xbox One devraient être jouables sur next-gen, à l’exception d’une dizaine de jeux Kinect. Environ 500 jeux Xbox 360 seront également supportés, ainsi que quelques dizaines de jeux Xbox Originals.

Si la rétrocompatibilité est donc bien présente chez les deux constructeurs, elle n’est pas aussi étendue que les deux fabricants l’avaient laissé entendre au début.

Des jeux plus chers

Certains éditeurs profiteront du passage aux consoles de nouvelle génération pour augmenter leurs prix. 2K Games et Sony ont ainsi déjà confirmé que certains de leurs jeux seraient plus chers sur next-gen que sur current-gen.

Dans le cas de Sony, les grosses exclus PS5 devraient être facturées 10€ de plus – soit à un tarif de 79,99€, que ce soit au format physique ou dématérialisé.

2K Games de son côté, ne proposera “l’upgrade” de ses jeux sur next-gen qu’aux acheteurs des versions premium de ses jeux, facturées un peu plus cher également.

Microsoft a de son côté confirmé qu’il n’envisageait pas de hausse des prix pour ses jeux Xbox Series.