Intel se lance dans les cartes graphiques

Intel dévoile sa première carte graphique pour ordinateur portable. Basée sur l’architecture Xe-LP, la carte se veut une concurrente au Nvidia MX.

Attaqué de tous bords, Intel devait réagir. En juin, Apple avait annoncé abandonner Intel pour les processeurs de ses ordinateurs au profit d’une puce maison. Puis, début octobre, AMD avait dévoilé sa nouvelle génération de processeurs Ryzen 5000 gravés en 7nm. Et tout cela alors que le fondeur aux couleurs bleues continue de rencontrer des difficultés avec son futur procédé de gravure en 7nm. Acculé, Intel devait donc sortir les armes.

L’entreprise américaine a finalement dévoilé sa première génération de carte graphique pour ordinateurs portables : Intel Iris Xe Max. Elle se base sur la microarchitecture Xe-LP, la même que celle des processeurs Intel Core 11e génération (Intel “Tiger Lake”), à tel point que la carte graphique est quasiment un copier-coller de l’iGPU (une puce graphique intégrée au processeur) de Tiger Lake. 

Néanmoins, c’est une première pour Intel. Le constructeur étant plus habitué à construire des iGPU que des cartes graphiques.

Une carte pour les créatifs mobiles

D’un point du vue technique, la Intel Xe Max est une discrete GPU (dGPU) c’est-à-dire qu’il s’agit d’une carte graphique plus compacte, moins puissante et énergivore qu’une carte graphique “classique”. Les dGPU sont généralement conçues pour des laptops fins et compacts.

Dans son communiqué de presse, Intel promet un encodage d’un fichier vidéo (H.264) 1,7 fois plus rapide avec sa carte graphique par rapport à un PC équipé d’un processeur Intel Core I9 et d’une Nvidia Geforce RTX 2080 Super MaxQ. Pour arriver à de telles performances, Intel accompagne sa solution graphique de Deep link. C’est une nouvelle technologie, développée par Intel, qui va répartir les tâches entre la carte graphique et le processeur pour maximiser les performances du PC. Pour bénéficier de Deep link, il faut être équipé de la dernière génération de processeurs Intel.

Cependant, il faut rappeler qu’il s’agit de chiffres de performances fournis par Intel et que ceux-ci restent à vérifier. Par ailleurs, la carte graphique ne vise pas un usage gaming et ne se place pas en concurrente aux nouvelles RTX3000 de Nvidia ou RX6000 d’AMD. La Intel Iris Xe Max est une carte destinée à des créatifs mobiles voulant disposer d’un minimum de puissances graphiques dans un PC ultraportable.

Intel en concurrent à Nvidia et AMD

Avec sa Xe Max, Intel réalise donc sa première incursion dans le monde des dGPU avec pour cible Nvidia et sa Geforce MX350. Lors de la présentation de la Xe Max, les comparaisons avec la carte de Nvidia ont été nombreuses. On attend désormais la réponse du constructeur vert mais on peut déjà prédire que sa future carte graphique mobile, la Geforce MX450, sera plus puissante que celle proposée par Intel. 

En effet, les performances de la Xe Max ont été aperçues sur l’outil de benchmark Geekbench. Avec un score de 11885 points, la carte se montre moins puissante que la Geforce MX350. Lors de ce test, la Xe Max était associée à un processeur Intel de 8e génération et ne bénéficiait donc pas de la technologie Deep link. La carte semble donc révéler sa pleine puissance uniquement avec les processeurs Tiger Lake.

La Intel Xe Max déjà dans le commerce

La nouvelle solution graphique d’Intel équipe d’ores et déjà des machines dans le commerce. L’Acer Swift 3x, l’Asus VivoBook Flip TP470 et le Dell Inspiron 15 7000 2-en-1 profitent de cette nouvelle architecture. Ils sont tous accompagnés de processeurs Intel Core de 11e génération.