Le nombre d’utilisateurs de Facebook reste assez stable en Europe. 

Le plus célèbre des réseaux sociaux continue sa progression mondiale. Au 30 septembre dernier, Facebook comptabilisait 2,74 milliards d’utilisateurs actifs par mois et pas moins d’1,82 milliard d’utilisateurs actifs journaliers. Des chiffres importants, en hausse de 12% par rapport à l’année dernière. Pourtant, le réseau social ne semble plus séduire autant les Américains.

Facebook a en effet enregistré une baisse de 2 millions d’utilisateurs quotidiens aux États-Unis et au Canada au troisième trimestre 2020. Une baisse significative pour le réseau social puisque ces deux marchés sont parmi les plus rémunérateurs pour Facebook.

L’entreprise de Mark Zuckerberg se veut tout de même rassurante puisqu’elle justifie cette baisse de 2 millions de connexions journalières par le fait que sa plateforme a rencontré un immense succès durant le second trimestre 2020. Une hausse du nombre de connexions quotidiennes qui était liée à la crise sanitaire du coronavirus.

Selon les prédictions du réseau social, le nombre d’utilisateurs actifs journaliers devrait continuer de baisser au cours du quatrième trimestre 2020. Chez nous, les chiffres sont plus stables avec 305 millions d’utilisateurs actifs par jour en Europe.

Des revenus en hausse

Malgré la baisse d’intérêt pour quelque 2 millions d’utilisateurs américains et canadiens vis-à-vis de Facebook, le groupe de Mark Zuckerberg a tout de même engrangé 21,47 milliards de dollars, soit une hausse de 22% par rapport à l’année dernière, dont 7,84 milliards de bénéfices nets. La campagne de boycott lancée par plusieurs annonceurs n’a donc eu qu’un impact limité sur les revenus nets de Facebook.

L’entreprise de Mark Zuckerberg reste tout de même inquiète vis-à-vis de la nouvelle politique d’Apple sur iPhone. Avec iOS 14, les applications doivent désormais avoir l’autorisation de leurs utilisateurs pour les pister en dehors de leur app à des fins de suivi publicitaire. Cette politique d’Apple pourrait avoir un impact sur les revenus de la firme américaine.