Batterie portable ou sac à dos, la startup Sunslice rend l’énergie solaire nomade.

Une startup belge propose différents produits liés à l’énergie solaire. Si pour l’instant la gamme semble s’adresser aux randonneurs et aux nomades européens, l’objectif se retrouve aussi dans la volonté d’équiper des zones qui n’ont pas un accès facile à l’énergie.

Les produits

Henri Gernaey et Geoffroy Ghion ont notamment élaboré une batterie solaire portable, Photon. Et un sac à dos équipé de panneaux solaires flexibles qu’ils appellent Zenith.
Les produits sont évidemment adressés à des utilisateurs nomades pour leurs appareils qui nécessitent une recharge. “Dès qu’on part en weekend, en citytrip, qu’on se balade en ville ou dans la nature alors là, le sac a toute son utilité parce qu’il permet de charger rapidement et en permanence“, explique Henri Gernaey.

Les panneaux utilisés sont flexibles, pour permettre une bonne intégration au sac à dos et donc une exposition quasi-permanente.

Surtout si vous décidez de prendre une pause et de bien l’incliner, là, vous allez pouvoir l’utiliser à son potentiel“, précise le cofondateur de Sunslice. Ce type de produit n’est pas une nouveauté. Les deux entrepreneurs ont misé sur des “technologies plus modernes” et un “nouveau look“. Sur le marché européen, Henri Gernaey nous parle notamment d’une entreprise britannique “qui était leader dans le domaine il y a dix ans, mais qui est en train de décliner“. Il ajoute : “nous, nous essayons de faire notre entrée“. Une “entrée” qui s’est faites en deux temps.

Un premier échec puis une levée de fonds

Les deux entrepreneurs ont débuté le projet en août 2017, ils étaient encore étudiants.
Nous devions élaborer un produit à base d’énergie solaire. Nous avons participé à un projet universitaire et nous avons décidé de pousser l’aventure au-delà de ce qui était demandé“, explique Henri Gernaey. Les éléments électronique sont conçus par Henri Gernaey. L’assemblage final est sous la responsabilité “d’une société flamande” explique l’entrepreneur, “mais qui fait assembler en Tunisie“.

Dès le début, ils misent sur le crowdfunding : “il y a 3 ans nous avons lancé un premier Kickstarter pour essayer de commercialiser, ça s’est planté“. Henri Gernaey et Geoffroy Ghion retravaillent le design du produit et réussissent à trouver quelques fonds. “Nous avons relancé le projet avec un second souffle, et aujourd’hui on a terminé notre campagne Kickstarter sur le photon et nous développons de plus en plus de choses“.

92 000 euros ont été récoltés. Si une partie de la somme est dédiée à la production de mille produits, le reste est réservé au projet de la startup en Amérique Latine.

Une ambition globale

La démarche de Sunslice n’est pas uniquement de faire des produits de consommateurs ou de randonnée” nous explique Henri Gernaey. Les deux entrepreneurs visent les marchés qui ont “plus besoin” de l’énergie mobile que l’Europe. Le profit de cette campagne Kickstarter est notamment dédié à l’ouverture d’une branche en Amérique latine. “Parce qu’ils n’ont pas justement accès à des réseaux et à une fiabilité de réseau comme nous“.

Henri Gernaey et Geoffroy Ghion ont trouvé un partenaire pour ce lancement. Le projet des deux entrepreneurs commence donc ici en Europe, mais ils espèrent “pouvoir donner accès à l’énergie ailleurs“.