La plate-forme se concentrait sur les contenus courts et entendait révolutionner le monde du streaming vidéo. 

Six mois seulement après son lancement, Quibi tire déjà sa révérence. “Nous avons ce sentiment que nous avons essayé toutes les options. En conséquence, nous en sommes venu à la décision d’arrêter le business, de rendre le cash aux investisseurs et de dire adieu à nos collègues” explique l’un des deux créateurs de la plate-forme dans un communiqué.

Disponible uniquement sur mobile, Quibi se caractérisait surtout par ses contenus de type court : des mini-séries, court-métrages et formats innovants destinés à une consommation mobile. Lancée en plein confinement, la plate-forme n’a pas vraiment éveillé l’attention du public. Elle ne disposait aussi d’aucune licence majeure pour attirer de nouveaux clients puisqu’elle se reposait uniquement sur des contenus spécifiquement créés pour la plate-forme.

Dans son communiqué, l’entreprise explique que son modèle n’était pas fiable, pointant du doigt le fait que les contenus courts n’étaient pas suffisants pour justifier l’adhésion au service.

Les abonnés du service seront prochainement informés de la date de fermeture de l’app. Quant au contenu, Quibi cherche actuellement un repreneur. Apple et Facebook notamment, auraient décliné le rachat des contenus de la plate-forme.