Un certain nombre d’utilisateurs d’Android ont eu des problèmes à télécharger l’application Coronalert, alors qu’elle doit être testée par 10.000 personnes dès ce vendredi.

« Les problèmes ne sont pas liés à l’application, mais à Google. Coronalert n’était pas accessible à tous en même temps », explique l’un des développeurs de l’app, le professeur Bart Preneel.

Soixante pour cent des personnes qui testent l’application sont des utilisateurs d’Android, explique la porte-parole du ministère flamand du Bien-être, de la Santé publique et de la Famille, Carmen De Rudder. « Un grand nombre de ces utilisateurs n’ont pas pu télécharger l’application ce matin ».

Le professeur Preneel confirme qu’il y a eu quelques soucis de téléchargement chez certains utilisateurs d’Android, mais souligne que le problème se situe chez Google. « Google a retardé la mise à disposition (de l’application), de sorte que tout le monde n’a pas pu la télécharger en même temps. Mais chez les personnes qui ont pu la télécharger, elle fonctionne parfaitement ».

Vers 10 heures, 1.185 personnes avaient téléchargé l’application via Android et 1.004 via iOS. « Les problèmes rencontrés chez les utilisateurs Android semblent donc se résoudre rapidement », explique M. Preneel. « Le souci sera résolu aujourd’hui ».

Belga