Le rachat d’ARM est le plus important de l’histoire des semi-conducteurs. Avec près de 40 milliards de dollars, Nvidia fait l’acquisition d’une entreprise qui travaille avec les plus grands, notamment Apple.

La rumeur devenait de plus en plus insistante, elle est rendue officielle par le géant des GPU. L’entreprise Nvidia, connue pour les cartes graphiques qu’elle intègre dans les PC Windows, fait l’acquisition d’ARM, auparavant détenue par SoftBank. La transaction est annoncée aux alentours de 40 milliards de dollars. Ainsi, la répartition de l’accord comprend 21,5 milliards en actions, 12 milliards en liquidités, dont 2 milliards à la signature. 5 milliards de dollars seront reçus selon les performances tandis que les employés d’ARM se partageront 1,5 milliards de dollars en titres Nvidia.

L’accord devra en revanche être validé par les régulateurs britanniques, européens, chinois et américains pour être valable. Nvidia aura 18 mois pour y parvenir et elle a tout intérêt à y arriver. En effet, le rachat d’ARM signifie une plus grande visibilité pour le géant américain. Nvidia compte ainsi proposer sa propre technologie sur le catalogue d’ARM. Une meilleure visibilité donc, et ce afin de booster des ventes qui se portent déjà très bien.

ARM est une entreprise britannique principalement connue pour ses processeurs. Elle a notamment fait sensation lors du WWDC 2020 d’Apple pour avoir remplacé Intel dans les Mac. Les coeurs de processeurs ARM sont également présents dans les systèmes embarqués (smartphones, tablettes, consoles portables).

Ce rachat par Nvidia est désormais le plus important de l’histoire des semi-conducteurs. Le précédent record était de 32 milliards de dollars et concernait… le rachat d’ARM par Softbank en 2016.