Seulement un mois après son annonce, le battle royale made in Ubisoft se dévoile au grand jour. Sur PC ou consoles, le jeu est évidemment gratuit, comme la plupart de ses concurrents. Nous vous faisons part de notre verdict après plusieurs heures passées sur le jeu.

La valse des battle royale continue encore et encore. Après le très populaire Fortnite, ont suivi les non moins célèbres PUBG, Apex ou Warzone. Avec un succès plus que prouvé, il était évident que le géant Ubisoft souhaite s’inviter dans la danse et profiter de cette success story. Annoncé en grandes pompes le 2 juillet après plusieurs leaks, Hyper Scape débarque enfin sur nos plateformes de jeu préférées. Est-il capable de détrôner les géants du genre ?

Une des particularités d’Hyper Scape tient avant tout dans son univers. Largement mise en avant lors des nombreuses présentations, l’histoire se déroule en 2054 dans un monde détruit par des choix de l’homme. Son environnement est fortement pollué, et la robotique a pris le pas sur le travail humain. Un univers qui sonne plus comme une critique du mode de vie actuel qu’un monde fictif de jeu.

Pour s’évader d’un quotidien assez déprimant et noir, l’entreprise Prisma Technologies développe un monde fictif du nom de Neo Arcadia. A la manière de l’Oasis de Ready Player One, les humains peuvent s’y réfugier en passant du bon temps, mais aussi s’y affronter et remporter des prix, dans un unique mode de jeu, le Crown Rush.

C’est donc dans Neo Arcadia que s’affrontent les 100 participants. Librement inspirée de Paris, avec une Cathédrale Notre-Dame ressemblante mais modernisée, la ville paraît énorme. Paradoxalement, si la ville profite de sa grande taille pour les affrontements, elle ne paraît que trop peu vivante et “expressive”. Par exemple, des rails de train parcourent toute la ville. Ç’aurait été un bel atout qu’un train actif qui accélèrerait encore plus les mouvements des personnages.

Comme tout battle royale, les joueurs devront à tout prix survivre face aux autres concurrents, mais également rester dans la zone de jeu. Après avoir rencontré le gaz dans Warzone ou un halo bleu destructeur dans Fortnite, Hyper Scape propose une revisite de ce concept. Ici, ce seront des quartiers entiers de Neo Arcadia qui disparaîtront. Rappelons-le, la ville est entièrement numérique, et ces quartiers sur le point de disparaître se désintégreront avec une jolie mise en scène.

Neo-Arcadia s’inspire très librement de Paris, avec par exemple Notre-Dame. La ville est très jolie, mais manque cruellement de vie.

Reconnaissons en revanche que Neo Arcadia possède un certain charme. La ville est plutôt jolie, même si les textures ne sont pas des plus propres. La patte graphique du jeu est appréciable, mais elle reste trop souvent vue et revue. L’aspect cartoon que propose Hyper Scape est presque semblable à celui affiché dans Overwatch ou Valorant. Il est certes très joli, mais ne permet pas au titre de se différencier des autres, principalement au niveau visuel.

Neo Arcadia est une ville plus verticale que celles rencontrées ailleurs. La plupart des bâtiments s’érigent sur plusieurs mètres de hauteur, ce qui donne la place à un gameplay plus aérien. Il s’agit d’ailleurs de la pierre angulaire du jeu. De nombreux “trampolines” sont parsemés ici-et-là et permettent au personnage de sauter à des hauteurs incroyables, et d’immédiatement atterrir sur un des toits environnants. De plus, de nombreux atouts et événements viennent augmenter la hauteur de nos sauts. Ce sont ces bonus qui permettent à Hyper Scape de réellement prendre le pas face aux concurrents.

Présentés sous forme de hacks, ces différents atouts placés sur toute la carte sont une vraie plus-value pour Hyper Scape. Ils offrent des équipements ou bonus divers comme des mines autoguidées, la révélation des ennemis dans un axe spécifique ou encore l’invisibilité dont le nom est plus qu’équivoque. De leur côté, les événements sont des bonus ou malus choisis par les “spectateurs”. Ils interviennent à des moments aléatoires lors des parties, et peuvent annuler la gravité voire fournir des munitions illimitées aux armes. Si Hyper Scape ne devrait pas faire beaucoup d’ombres aux autres BR, il n’en reste pas moins agréable à jouer, notamment grâce à ces hacks et événements. Ils rythment très bien la partie et peuvent à eux seuls renverser le cours du jeu.

Le gameplay est une belle réussite et change des standards.

Univers futuriste oblige, l’arsenal des armes se devait d’être original et d’avant-garde. Il faut ici admettre qu’Ubisoft a bien travaillé sur ce point, avec un très joli set. Chaque arme est suffisamment bien pensée, avec certaines qui s’accordent bien au style rétro mais moderniste de Neo Arcadia. Le jeu propose un ensemble de pistolets et fusils traditionnels, tandis que d’autres sont créés exclusivement pour le jeu.

On retiendra ainsi le SkyBreaker, qui s’apparente à un lance-roquettes qui envoie des orbes énergétiques en lieu et place des explosifs physiques. Le Salvo EPL est quant à lui une adaptation du lance-grenades et est terriblement efficace. Il est en revanche dommage que les armes ne soient que trop peu variées. Un seul sniper, une mitrailleuse, un fusil à pompe et deux pistolets ne sont que l’exemple d’un arsenal original mais répétitif.

C’est d’ailleurs ce qui nous fait enchaîner sur le point faible de Hyper Scape : son contenu. Les armes sont peu nombreuses et les modes de jeu ne sont qu’au nombre de trois. Ces modes étant orientés autour de la survie puis de l’emprise sur la couronne, vous aurez malheureusement vite fait le tour du soft. Comme tous BR, Hyper Scape s’orientera autour de multiples saisons, qui devraient venir agrémenter le titre en contenu.

Chaque “pré-partie” se passera sur une plateforme en compagnie des autres joueurs. Vous allez y passer énormément de temps …

Si le jeu ne demande qu’à voir son contenu augmenter au fil des mises à jour, sa communauté ne peut que s’agrandir elle aussi. Hyper Scape n’est sorti qu’il y a quelques semaines, et on se demande s’il a vraiment existé une certaine hype autour du jeu. Les parties ne sont, jusqu’à présent, que trop peu souvent remplies au maximum. Vous allez régulièrement vous retrouver sur la plateforme d’avant-partie avec les autres joueurs, à attendre que la partie se remplisse.

Les parties démarrent parfois avec la moitié des joueurs pouvant être accueillis. Ainsi, on reprochait à la carte un vide certain, celui-ci s’accentue encore plus avec deux fois moins de joueurs présents. Les nombreuses mises à jour que proposera Hyper Scape pourrait fidéliser les joueurs tout en amenant des nouveaux qui s’intéresserait à ce qu’aura le jeu à offrir.

Conclusion

S’il pourrait à terme s’imposer comme un concurrent sérieux à des Fortnite ou Warzone, on se demande si la sortie de Hyper Scape n’a pas été précipitée. Les environnements, à défaut d’être assez jolis, ne sont que trop vides. Le joueur erre longtemps sans trouver le moindre ennemi, et seul l’effondrement des secteurs anime les matchs. Hyper Scape pèche aussi dans son contenu. Certes, le jeu n’en est qu’à ses débuts et les nombreuses mises à jour viendront agrémenter sa substance. Mais néanmoins, on lui reprochera un manque de variété dans les armes, malgré une très belle conception de celles-ci. Les modes de jeu ne sont jusqu’ici qu’au nombre de 3, avec un concept très répétitif. Néanmoins, Hyper Scape n’est pas rempli que de mauvaises idées, loin de là. La verticalité de la carte et “l’hyper-agilité” des concurrents permettent au titre de tirer son épingle du jeu. Dans un Paris revisité et aux accents futuristes, les combats demanderont une réelle dextérité. Battle Royale oblige, les joueurs devront à tout prix rester dans la zone de jeu. Ici, ce sont des quartiers entiers de Neo Arcadia qui se dématérialisent. Enfin, de nombreux bonus, appelés “hacks”, viendront rythmer les parties. Ceux-ci sont plutôt variés et offrent de jolis revirements de situation. On retiendra également les événements, qui surviennent aléatoirement dans la partie et qui confère bonus ou malus aux joueurs. Si Hyper Scape n’est pas la claque attendue, il n’en reste pas moins agréable à jouer. Les saisons et quelques mises à jour attendues devraient permettre au titre de s’étoffer et d’offrir une expérience de jeu plus profondes. C’est du moins ce que l’on espère …

Hyper Scape

5.9

Gameplay

7.5/10

Contenu

4.5/10

Graphismes

6.0/10

Bande son

5.5/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • Plutôt joli
  • L'accent mis sur la vitesse et la verticalité
  • Les secteurs qui s'effondrent, vraie originalité
  • Les hacks et bonus ajoutent une autre dimension au concept
  • Un arsenal d'armes atypique

Les - :

  • Une patte graphique vue et revue
  • Des temps d'attente vraiment longs
  • Un monde qui paraît fort vide
  • Un contenu léger
  • Une bande son très fade