Test – UFC 4 : un épisode de transition

Deux longues années après UFC 3, Electronic Arts nous livre enfin un nouvel épisode de sa série de jeux de combat MMA. S’il impressionne au niveau de son contenu, UFC 4 sera toutefois loin de faire l’unanimité tant auprès des fans que des néophytes. 

Laissée de côté depuis plus de deux ans, la série des UFC d’EA Sports revient enfin sous le feu des projecteurs avec un quatrième opus sous le signe de la transition, en attendant l’arrivée d’un épisode sur les consoles next-gen. Malgré les deux longues années que les développeurs ont eu à disposition pour préparer ce nouveau volet, le résultat n’est malheureusement pas tout à fait à la hauteur, tant sur le volet technique qu’au niveau du gameplay.

Le moteur de jeu a assez mal vieilli.

Les développeurs d’EA Sports ont légèrement repensé la formule au niveau de son contenu. Exit le mode Ultimate Team à la fois si controversé et adulé, et place à un mode Carrière plus immersif, dans lequel le joueur prendra la destinée d’un jeune combattant de la MMA, des combats de parking aux stades officiels.

Le nouveau mode Carrière d’UFC 4 est en soi une belle réussite. On le sent, EA Sports a pris le temps pour concevoir un mode scénarisé accrocheur, dans lequel notre personnage sera chapeauté par le coach Davis, votre entraîneur personnel, qui vous apprendra les rudiments du métier tout en vous décrochant des affiches de plus en plus alléchantes.

Les plus critiques reprocheront à ce nouveau mode solo de manquer d’accroche. Il est vrai que les premières heures de jeu prennent le joueur par la main… EA aurait pu rendre plus excitant le début de l’aventure… Pour autant, la progression dans le mode Carrière n’en reste pas moins très efficace.

Les mises au sol sont toujours aussi spectaculaires.

Côté contenu, le jeu se veut plutôt généreux avec ses 200 combattants, qui offrent des styles de jeu variés. A travers le mode solo, le joueur sera amené à faire évoluer son personnage avec des points d’expérience acquis à travers les combats et les entraînements. Le concept est intéressant, dans la mesure où il est possible de créer combattant sur mesure.

Malgré l’absence du mode Ultimate Team, les à-côtés sont également nombreux, du Combat Immédiat qui permet de paramétrer un affrontement selon ses envies, au championnat du monde en ligne en passant par les combats blitz, des combats éclairs très nerveux dans lesquels il faut dominer son adversaire en 1 minute. Il y a largement de quoi faire.

Côté gameplay, UFC 4 repose sur les solides bases d’UFC 3. Les habitués ne seront donc pas désarçonnés. Les débutants devront en revanche composer avec un système de combat peu intuitif avec un mapping des boutons qui n’a rien à voir avec ce qu’on a l’habitude de voir dans un jeu de combat classique. Certaines combinaisons ne sont pas évidentes à sortir et on en vient à regretter qu’EA n’ait pas opté pour une approche plus classique du genre. Avec de l’entraînement, la prise en main d’UFC 4 ne vous paraîtra toutefois pas insurmontable.

Le nouveau mode Carrière d’UFC 4 est une jolie réussite.

EA Sports a également revu certains éléments du gameplay, des clinchs aux takedowns, autrefois sous-utilisés, et désormais au coeur de l’expérience. Le système de combat reste très complet, à défaut d’être accessible. Les combats dans UFC 4 sont ainsi très techniques et exigeront une bonne stratégie. Car il ne faudra pas foncer tête baissée en épuisant d’entrée de jeu son énergie. Il faut avant tout parer les coups de son adversaire, calculer ses contre-attaques et frapper fort au bon moment, pour tenter de le mettre au sol, avant de lui asséner le coup fatal. Dis comme ça, cela paraît facile mais dans la pratique il faudra souvent plusieurs rounds pour arriver à ses fins…

Au niveau de sa réalisation, UFC 4 déçoit. Le jeu exploite le même moteur que son ancêtre. Les modèles 3D ont mal vieilli, les animations sont rigides et les bugs de collision nombreux. On a très clairement pas l’impression d’être sur un jeu de fin de cycle de vie d’une console… UFC 4 aura certes droit à un upgrade sur next-gen, mais au vu du résultat actuel, il ne faudra pas s’attendre à un miracle. Il risque d’être l’un des jeux les moins bien optimisés sur PS5 et Xbox Series X.

Côté bande son, EA Sports assure, comme à son habitude, avec d’excellents doublages, un très bon jeu d’acteur et des musiques entraînantes. On lui reprochera toutefois de ne proposer finalement qu’un nombre très limité de morceaux à écouter…

Conclusion

Reposant sur les solides bases d’UFC 3, ce quatrième épisode de la série de jeux de combat d’EA Sports améliore sensiblement la recette en apportant quelques retouches au gameplay et en introduisant un nouveau mode Carrière plus immersif et globalement plus réussi. L’évolution reste toutefois timide par rapport à la cuvée 2018. Le jeu perd même un peu en contenu avec la disparition du mode Ultimate Team. Techniquement, UFC 4 n’a également guère fière allure. Le jeu exploite le moteur très vieillissant de son ainé. Le résultat n’est pas du tout à la hauteur d’une fin de gen. Avec sa prise en main déroutante, UFC 4 n’est également pas un jeu qui s’adresse à tous les publics. Il se dégustera de préférence par les passionnés de MMA. L’ennui, c’est justement que pour ceux qui ont déjà joué à UFC 3, les nouveautés restent timides et justifient difficilement de repasser à la caisse. Episode transitif, cet UFC 4 ne restera probablement pas dans les annales. Il reste toutefois un épisode solide pour ceux qui étaient passés à côté du troisième épisode. 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

UFC 4

Gameplay 7.0/10
Contenu 8.5/10
Graphismes 6.5/10
Bande son 7.5/10
Finition 6.5/10
7.2

On aime :

Un mode Carrière immersif et bien scénarisé

Généreux en contenu, avec un line-up très alléchant

Un gameplay technique

Quelques petites nouveautés côté gameplay

On aime moins :

Le moteur graphique a très mal vieilli

Une prise en main assez déroutante et peu intuitive

Le mode Ultimate Team a disparu

Quelques bugs de collision

Difficile à appréhender pour un débutant