Le géant du web a décidé de gonfler ses muscles et mise sur plusieurs exclusivités pour faire rebondir sa plate-forme. 

Ce n’est un secret pour personne : Stadia n’est pas un énorme succès pour Google. La plate-forme de jeu dans le cloud peine à séduire les joueurs bien qu’elle accueille régulièrement de nombreuses nouveautés. Google en semble bien conscient et a visiblement décidé de changer de stratégie en misant davantage sur les exclusivités pour sa plate-forme.

A côté de quelques exclusivités temporaires (Super Bomberman R Online, Serious Sam 4), le géant du web vient d’annoncer quelques exclusivités complètes pour sa plate-forme, avec en tête d’affiche un jeu multijoueur baptisé Outcasters, développé par Splash Damage, le studio qui se cache derrière le récent Gears Tactics sorti sur PC. Une petite exclusivité qui consiste en un shooter multijoueur en arène, jouable jusqu’à 8.

En parallèle, Google a annoncé avoir signé avec 3 studios de développement pour des exclusivités pour sa plate-forme. Harmonix, les développeurs du jeu musical Rock Band, devrait produire son prochain jeu en exclusivité sur Stadia. Le second studio n’est autre que Suppermassive Games, spécialisé dans les jeux narratifs comme Under Dawn et Man of Medan. Et puis, il y a aussi la jeune pousse Uppercut, auteur du très moyen City of Brass. Aucun des jeux en questio n’a été officialisé. On sait toutefois que les 3 productions en cours de développement arriveront exclusivement sur Stadia.

Et puis, bien sûr, il y a la sortie d’Orcs Must Die 3!, de Robot Entertainment, accessible gratuitement pour les abonnés au service Stadia Pro. Ce tower-defense, exclusif à la plate-forme, n’aurait pas pu voir le jour sans le support de Google. Le précédent volet avait en effet fait un joli flop. Le concept reste le même : défendre à tout prix ses positions en repoussant des vagues d’orcs à l’aide de différents pièges et unités de soutien.

Si l’arrivée d’exclusivités est une bonne nouvelle pour la plate-forme, on ne peut s’empêcher de penser que les quelques titres annoncés par Google auront du mal à séduire le grand public. Face à des monstres sacrés comme The Last of Us Part II, Halo Infinite, God of War ou Gears of War, les quelques titres annoncés en exclu par Google auront en effet beaucoup de mal à tenir la comparaison. Il s’agit toutefois d’un premier pas dans cette direction, une façon pour Google de vérifier si cette hypothèse sur l’absence de succès de Stadia est la bonne…