Le mythique Adobe Flash disparaîtra le 31 décembre prochain.

Il aura fallu du temps à Adobe pour définir la date à laquelle Flash tirera sa révérence. L’entreprise américaine avait annoncé la mise à mort de son logiciel en juillet 2017. Elle invite désormais les créateurs de contenus et autres développeurs à se tourner vers d’autres solutions plus modernes.

À compter du 1er janvier 2020, « Adobe ne fournira plus de mises à jour ni de correctifs de sécurité Flash Player après la date de fin de vie du produit. Un peu plus tard dans l’année, Adobe invitera les utilisateurs à désinstaller Flash Player de leur ordinateur, et après la date de fin de vie, le contenu basé sur Flash ne pourra plus être exécuté dans Adobe Flash Player », explique l’entreprise américaine sur son site. Elle déconseille d’ailleurs de télécharger des versions de Flash proposées sur d’autres sites à compter de la nouvelle année.

Lancé en 1996, Flash est rapidement devenu un logiciel incontournable sur la toile. Il était utilisé par de très nombreux sites pour afficher des contenus dynamiques, notamment des lecteurs multimédias. Flash a eu du mal à s’adapter aux nouvelles technologies du web apparues au milieu des années 2020, notamment les changements du langage HTML.

En 2010 déjà, le fondateur d’Apple, Steve Jobs, s’était fendu d’une lettre incendiaire sur Flash, indiquant que le logiciel avait fait son temps ; « Flash a été créé à l’époque des PC – pour des PC et des souris. Flash est une entreprise prospère pour Adobe, et nous pouvons comprendre pourquoi ils veulent aller au-delà des PC. Mais l’ère du mobile concerne les appareils à faible consommation, les interfaces tactiles et les normes Web ouvertes, autant de domaines dans lesquels Flash ne fonctionne pas ».

Adobe reconnait que son lecteur n’est plus à la hauteur de ce qu’il se fait actuellement sur la toile. « Des standards ouverts tels que HTML5, WebGL et WebAssembly n’ont cessé de gagner en maturité au fil des ans et font désormais office d’alternatives viables au contenu Flash. En outre, les principaux éditeurs de navigateurs intègrent ces standards ouverts dans leurs produits, ce qui dévalorise la plupart des autres modules externes (au nombre desquels Adobe Flash Player) », indique l’entreprise américaine. C’est pourquoi le logiciel cessera définitivement de fonctionner à partir du 31 décembre 2020. Pour les internautes, cela ne devrait pas changer grand-chose puisque la plupart des sites avaient déjà fait une croix dessus.