Sorti en 2011 sur PC et consoles, le troisième volet de la franchise de Volition a droit à son remaster. L’occasion pour DeepSilver de dépoussiérer une série restée au placard depuis trop longtemps… 

Le rival de Grand Theft Auto IV n’a peut-être pas connu son succès, il n’en garde pas moins sa fan-base. DeepSilver l’a bien compris et nous livre aujourd’hui un remaster du troisième épisode de la série, histoire de préparer le terrain avant de nous livrer un nouvel opus en bonne et due forme. S’il avait impressionné au niveau de sa mise en scène en 2011, Saints Row The Third n’était pourtant pas considéré comme le meilleur épisode de la série. Qu’à cela ne tienne, DeepSilver a choisi de lui donner un petit coup de karcher pour le dépoussiérer.

Techniquement, le jeu n’a pas si mal vieilli que ça…

Vous vous en doutez, le principal intérêt de ce remaster, c’était bien sûr de redonner un petit coup de jeune à la franchise. DeepSilver y a mis les moyens sans toutefois retoucher intégralement le jeu. Les développeurs ont concentré leur travail sur les effets de lumière, entièrement retravaillés, et certains modèles 3D. Et visuellement, cela rend plutôt bien. Saints Row the third a droit un joli petit lifting qui ne transcende pas complètement le jeu mais a le mérite de le dépoussiérer. Les environnements extérieurs sont beaucoup plus jolis que sur Xbox 360 et PS3. Pour les intérieurs en revanche, on sent très clairement le poids des années… On sent très clairement que les développeurs n’ont pas eu le temps de retravailler tous les aspects du jeu. Certains éléments visuels, comme la pluie, font très clairement tache en 2020.

Pour autant, les joueurs le savent, la réalisation graphique ne fait pas tout. Et ce remaster rend plutôt bien hommage à son ancêtre. Pas une saccade à noter, le frame-rate est constant. Le jeu a été joliment optimisé pour les supports actuels. Il nous est également livré full-options avec ses nombreux DLC, à l’époque vendus séparément. Ce n’est pas transcendant, la plupart du contenu se content d’ajouter quelques activités ça et là, mais ça reste un joli bonus. A la base, le jeu était d’ailleurs déjà assez long avec ses quêtes secondaires en pagaille et son mode coop très sympa. Il faudra compter en tout entre 30 et 40h pour faire le tour de tout ce qu’il a à proposer.

Attendez-vous à conduire un tas de bagnoles dans Saints Row.

Reste qu’à 39,99€, l’addition reste salée pour un remaster réussi mais qui est loin de corriger les défauts du jeu originel ou de reconditionner intégralement le titre. D’autant plus que le troisième volet est toujours disponible dans sa version originale sur PC et Xbox 360 (rétrocompatible), et régulièrement bradé pour une bouchée de pain. A 25€, l’addition serait sans doute mieux passée…

S’il est difficile de conseiller aux fans de se ruer dessus, ceux qui étaient passés à côté de la série ont enfin l’occasion de (re)découvrir l’un des meilleurs clones de GTA de ces 10 dernières années. Saints Row 2 et sa suite étaient parvenues à imposer leur style avec leur ambiance très gangsta, leurs séquences d’action déroutantes et leur humour barré. S’il a vieilli et n’est pas forcément meilleur que le second opus et sa suite directe, Saints Row the third reste un GTA-like très fun, avec ses missions rocambolesques complètement barrées. Dès le premier chapitre, on vous fait sauter d’un avion en plein vol, on massacre des ennemis en chute libre, on sauve sa partenaire et on retraverse l’avion en chute libre en passant par le cockpit. Rarement un jeu aura proposé un tel divertissement. Si ses missions restent toujours aussi funs, les contrôles ont en revanche mal vieilli. La prise en main du personnage principal paraît aujourd’hui très rigide. Les ennemis ont des réactions parfois totalement surréalistes et dans l’ensemble, oui, on sent que c’est un jeu qui est sorti il y a 10 ans. Mais cela n’en reste pas moins très fun. Et l’humour complètement barré de la franchise fait toujours mouche.

Les missions principales du jeu sont très travaillées.

On regrette tout de même que les développeurs ne nous aient pas livré une Saints Row Trilogy en lieu et place de cet unique remaster, efficace mais qui ne livre pas une vision globale de la franchise et laissera les fans sur leur faim.

Conclusion

En attendant un nouveau volet, déjà très attendu par les fans, ce remaster du troisième épisode permettra à ceux qui étaient passés à côté de la franchise de redécouvrir un épisode au ton complètement décalé. S’il a vieilli, Saints Row the third n’en reste pas moins l’un des meilleurs GTA-likes de ces 10 dernières années. Ses missions principales nous en mettent plein les yeux, son univers surprend avec son ton décalé, l’humour est omniprésent et on prend un pied formidable à arpenter les rues de ce gigantesque terrain de jeu en open-world. Techniquement, ça n’a pas trop mal vieilli. Deep Silver a réalisé un joli travail de remasterisation en retravaillant les effets lumineux et certains modèles 3D. Le résultat est plutôt convaincant. Le jeu est également livré avec tous ses DLC. A 39,99€, cela reste toutefois un peu léger pour un jeu sorti il y a près de dix ans. Si on ne le conseillera pas forcément aux fans, ce remaster aura le mérite de jouer les séances de rattrapage pour certains… 

Saints Row The Third Remastered

6.8

Gameplay

7.0/10

Contenu

7.5/10

Graphismes

6.0/10

Bande son

7.5/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • Le contenu très riche : un mode solo long et prenant, de la coop et tous les DLC offerts
  • Un joli travail sur les effets lumineux et sur des modèles entièrement retravaillés, c'est propre
  • Un GTA-like toujours aussi fun
  • L'humour barré de la série

Les - :

  • Un gameplay qui reste très rigide
  • 39,99€, ça reste cher pour un remaster
  • Pas forcément le meilleur de la série au niveau de son scénario
  • L'IA très limitée des ennemis