Sur un jeu comme Asphalt 9, le rendu est bluffant. Le jeu de Gameloft a toutefois tendance à être plutôt l’exception…

Smartphones pliables : alors, on craque?

Parmi les grosses tendances de ce début d’année 2020, les smartphones “pliables” sont parvenus à séduire déjà toute une tranche de la population, des influenceurs aux instagrammeurs. Mais méritent-ils réellement tous ces regards? Nous avons passé trois semaines avec le Mate Xs pour tenter- de répondre à cette question… 

Avec son tarif de 2.499€, le Mate Xs de Huawei n’est pas ce qu’on pourrait appeler un smartphone “accessible”. De par son prix, il se destine très clairement à une certaine élite, au même titre d’ailleurs que les moins aboutis Galaxy Z Flip et RAZR de Samsung et Motorola.

Le smartphone pliable, qui avait fantasmer durant tant d’années les technophiles, peine aujourd’hui à convaincre en dehors des clubs très select d’influenceurs. Outre leur prix, c’est surtout leur utilité très relative qui pose question. Les modèles qui s’inspirent des “flip phones” ont pour seul atout leur look vintage. Le Mate Xs de Huawei ose une approche différente, avec un écran qui se déplie horizontalement et transforme le smartphone en une véritable tablette tactile au format 8″.

Parfait pour le streaming

Pour le streaming vidéo, l’usage d’un écran large apporte un réel plus.

Avec son grand écran de 8″, le Mate Xs se transforme en une véritable station multimédia à volonté, idéale pour visionner des films et séries puisqu’on écran est presque deux fois plus grand que celui d’un smartphone traditionnel, même si une partie de l’écran est “gaspillée” de par le format carré de l’écran. Et on prend un réel plaisir à explorer le catalogue de films & séries de Netflix, Amazon Prime ou Disney +. La navigation dans les menus se fait de façon beaucoup plus fluide et surtout on a tendance à utiliser son smartphone beaucoup plus souvent pour explorer sa “watchlist” – que ce soit dans le lit ou au bureau. L’écran du Mate Xs en fait un “second screen” idéal pour consommer des contenus multimédia tout en travaillant sur son ordinateur. Bien sûr, il ne remplacera jamais le confort d’un téléviseur ou d’un écran large, mais son écran de 8″ redonnera un regain d’intérêt à certains cinéphiles pour la consommation de contenus cinématographiques sur mobile. Il faudra en revanche ruser pour installer Amazon Prime et Netflix, qui ne sont pas encore disponibles sur AppGallery.

Une lisibilité accrue

On apprécie à redécouvrir les sites en affichage “desktop”

Difficile de ne pas craquer également pour l’usage au quotidien de certaines apps sur ce grand écran – Google Maps, sur lequel on se repère d’un coup beaucoup plus facilement, ou Outlook, sur lequel il devient également beaucoup plus facile de répondre à un mail tout en visionnant la totalité de son message. Si pour beaucoup d’applications (principalement, les messageries & réseaux sociaux, qui ont été pensés pour des écrans verticaux), l’intérêt est limité, l’écran de 8″ du Mate Xs a tendance à booster la productivité et accroître la lisibilité.

On se surprendra très vite ainsi à désactiver l’affichage mobile des sites web pour repasser à la version desktop. L’écran large du Mate Xs pousse davantage à l’exploration.

De façon générale, le multitâche gagne également en intérêt et en lisibilité – même si au demeurant, ledit mode reste une fonction sous-utilisée sur mobile, à l’intérêt très limité.

Décevant pour le gaming

Sur un jeu comme Asphalt 9, le rendu est bluffant. Le jeu de Gameloft a toutefois tendance à être plutôt l’exception…

On aurait pu penser que l’écran large du Mate Xs en ferait également un outil redoutable pour les gamers. Dans la pratique toutefois, on notera que beaucoup de jeux sont pour le moment incompatibles avec les terminaux de Huawei en raison de l’absence de compatibilité avec Google Play. Les sauvegardes des jeux ne peuvent pas être transférées et certains titres ne démarreront tout simplement pas.

Pour les jeux compatibles, le rendu est souvent loin d’être optimal – tout simplement parce que la plupart des jeux n’ont pas été développé pour ce support – l’affichage vertical au format smartphone traditionnel est souvent de rigueur, lorsqu’il est étendu, l’affichage est parfois pixélisé. Seuls les jeux les plus récents tournent de façon optimale.

Pour les “vrais” gamers, le résultat n’est guère plus concluant. Impossible par exemple de streamer ses jeux Xbox sur l’écran de son Mate Xs, l’application “Streaming” de Microsoft ne se lance tout simplement par sur le Mate Xs!

Un réel intérêt pour le portrait

L’aperçu est très pratique pour le modèle.

Ne cherchez pas d’appareil photo sur la face frontale du Mate Xs, il n’y en a pas. Pour passer des appels vidéos, il faudra impérativement le retourner. Pour prendre des selfies également. Dans la pratique, on aura donc souvent tendance à plier et déplier l’écran de son smartphone pour prendre des photos. Le Mate Xs impose à l’utilisateur de s’adapter à son format.

Dans la pratique, le concept se montre toutefois très séduisant puisque la conception du Mate Xs fait par exemple que c’est le même capteur qui sera utilisé pour prendre des photos de portrait et des selfies. Et la qualité de vos autoportraits n’en sera que meilleure puisqu’on utilise une caméra beaucoup plus performante que celle qui se retrouve traditionnellement sur la face avant d’un smartphone. En revanche, vous ne pourrez voir le résultat que sur une petite partie de l’écran dorsal du smartphone, puisque celui-ci devra être replié pour pouvoir prendre des selfies.

En revanche, les photos de portrait gagnent un argument de poids sur le Mate Xs puisque le sujet de la photo pourra adapter sa pose en temps réel en visionnant le résultat sur la partie repliée de l’écran – ce qui s’avère réellement pratique au quotidien. Et il s’agit finalement de la fonction la plus innovante de ce smartphone, qui pourrait bien intéresser outre les influenceurs les couples et amoureux des voyages de par son aspect ultra-pratique. Plus besoin de se livrer à des séances de photos interminables avec des “non mais tu as mal cadré!” ou des “Je n’aime pas mon sourire sur cette photo, on peut réessayer?”, puisqu’on donne indirectement le contrôle de la caméra au sujet de la photo.

Malgré une fiche technique comparable à celle du P30 Pro, l’appareil photo du Mate Xs nous a toutefois légèrement déçu. Son capteur a tendance à très mal gérer le contre-jour et le rendu global était un cran en-dessous des performances du P30 Pro – un modèle qui a pourtant plus d’un an mais est toujours considéré comme l’une des références. A 2.499€, on était clairement en droit d’en attendre plus, ou au moins le même niveau de qualité.

Au final, si le Mate Xs a su se révéler très intéressant à l’usage au quotidien, difficile de justifier le dépense de 2.499€. Car en dehors de son écran, rien ne le distingue des autres flagships. A l’usage, le smartphone de Huawei se révèle toutefois très intéressant pour les gros consommateurs de films & séries en streaming, les blogueurs et influenceurs et les mordus de photos de portrait. Mais encore faut-il avoir le budget. Logiquement, les prix devraient diminuer au cours des prochains mois. Il est probable que le prochain modèle pliable de la marque soit encore plus abouti et moins cher. Il pourrait donc se montrer prudent d’attendre patiemment la sortie d’un troisième Mate X… 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.