Avec son concept unique, le nouveau jeu du créateur de Magic a séduit le public.

Avec plus d’1,7 million de decks enregistrés dans l’application officielle – et donc très certainement plus de 2 millions de decks vendus dans le monde -, KeyForge est devenu le nouveau jeu phénomène pour les passionnés de jeux de cartes. Le nouveau jeu de Richard Garfield, le créateur du vénérable Magic, joue avec les codes du genre.

Créé par un algorithme

KeyForge se distingue des autres jeux de cartes par plusieurs éléments. Tout d’abord, ce n’est pas un jeu de cartes à collectionner. Le joueur achète un deck tout-fait qu’il ne pourra à aucun moment personnaliser. Les cartes qui le composent sont choisies par un algorithme très puissant. Chaque deck est unique de par sa combinaison de cartes et son nom. Il dispose d’une fiche qui l’identifie physiquement aussi bien que numériquement – car les decks sont suivis au sein de la communauté. Chaque victoire ou défaite en compétition est enregistrée et les meilleurs decks sont donc connus de toute la communauté.

Le joueur a par défaut un seul deck, mais rien ne l’empêche de multiplier les acquisitions. Chaque deck se joue différemment et le joueur peut donc choisir de changer de deck pour varier les plaisirs. “Il y a des joueurs qui achètent des tas de decks et les revendent pour ne garder que ceux qui leur conviennent” commente François Romain, responsable des ventes Core & Hobby chez Asmodee Belgique.

Un succès en Belgique

En Belgique, il se serait écoulé plus de 22.000 decks du jeu. “Avant même que le jeu sorte, beaucoup beaucoup de gens le voulaient. Il y a eu une rupture de stock dès le lancement. C’est devenu l’un de nos produits prioritaires. Pour nous, il a acquis la même importance qu’un Catan.”

Lancé fin 2018, le jeu a suscité le buzz dès ses premiers jours. “Il a été introduit à Indianapolis, et quand ils en ont parlé ça a été un boom énorme, tout le monde voulait savoir ce que c’était à cause de son concept unique” explique François Romain.

Son succès, le jeu le doit à la notoriété de son créateur mais également à sa communauté. “Il y a des youtubeurs spécialisés qui streament leurs parties, une très forte communauté derrière, qui utilise les réseaux sociaux, des compétitions locales et internationales. En Belgique, c’est un Israélien qui est venu jusqu’ici spécialement pour cela qui a remporté la compétition.”

La popularité du jeu n’a fait que grandir depuis, avec déjà une troisième vague de decks à venir normalement courant avril. Asmodee n’hésite pas à jouer avec les règles du jeu, en ajoutant à chaque nouvelle vague de nouveaux concepts et de nouvelles factions.

Les dernières ventes le confirment : KeyForge semble bien parti pour s’imposer comme le nouveau Magic auprès des joueurs.