Le nouveau MatePad Pro de Huawei n’embarque pas la suite logicielle de Google.

Privé des Google Web Services par le gouvernement américain, qui lui impose de lourdes sanctions sous le prétexte de la sécurité de son réseau, Huawei est aujourd’hui contraint à vendre des smartphones et tablettes sous Android sans les Google Web Services. Le nouveau MatePad Pro est la première tablette du constructeur chinois à être livrée sans les Google Web Services. Pas de Play Store ni de Google Maps donc, et encore moins de Google Sheets ou de Gmail. Il faudra trouver des alternatives. La boutique d’applications Play Store y est remplacée par AppGallery, le store maison de Huawei.

Côté specs, Huawei voit grand avec un processeur Kirin 990 et 8 Gb de RAM sous le capot, un écran sans bordures de 10,8″ (2560×1600) qui couvre 90% de la face avant de la tablette, 4 haut parleurs, 2 de chaque côté de l’écran, un chargeur rapide 40W, la charge sans fil et la 5G, le tout pour un prix de 599€.

Le MatePad Pro se positionne comme une très belle alternative à l’iPad Pro. Dans les faits, le constructeur chinois n’hésite pas à copier la stratégie de son rival en proposant une large panoplie d’accessoires, qui comprennent notamment un stylet et une housse-clavier permettant de transformer la tablette en une station de travail mobile.

Si l’absence de Gmail et de Google Sheets et Google Docs lui portera probablement préjudice, il est beaucoup plus facile d’excuser l’absence des GWS sur une tablette qu’un smartphone (puisque de façon générale, on contrôle davantage les objets connectés de la maison depuis son smartphone que sa tablette, et Google Maps n’y tient pas un rôle aussi central), d’autant plus qu’il existe des alternatives à la plupart des logiciels de Google.

La commercialisation du MatePad Pro est prévue pour le mois d’avril prochain en Europe.