L’iPad continue à dominer les ventes et représente aujourd’hui plus d’une tablette vendue sur trois en magasin. 

Sans surprise, le marché des tablettes a continué de régresser en 2019. -1,5% sur les 12 derniers mois. Un recul modéré qui s’explique en grande partie par l’excellente santé d’Apple sur ce marché. Le groupe californien est parvenu à faire grimper ses ventes de plus de 15% en 2019. L’iPad représente aujourd’hui plus d’une vente sur trois en magasin, selon IDC.

Avec plus de 49 millions d’unités écoulées en 2019, Apple règne en maître sur le marché des tablettes. Samsung et Huawei – respectivement 21,7 et 14,1 millions de machines vendues en 2019 – restent loin derrière. Leurs ventes sont également en net recul : -7,2% pour Samsung et -3,5% pour Huawei.

Les performances des deux acteurs asiatiques sont si mauvais qu’Amazon pourrait bientôt déloger Huawei de sa troisième place. Le géant de l’e-commerce a vu ses ventes augmenter de plus d’1,2 million d’unités en 2019. Il aurait vendu l’an dernier plus de 13 millions de tablettes via sa plate-forme d’e-commerce.

Les quatre géants du tech contrôlent aujourd’hui près de 2/3 du marché, et leurs parts de marché pourraient continuer à grimper car depuis quelques années, les autres constructeurs sont de plus en plus nombreux à stopper la vente de tablettes. Pour les plus petits acteurs, la rentabilité n’est plus là.

Le succès des PC portables et des hybrides est également un facteur du recul du marché. Depuis 2 ans maintenant, les ventes de PC progressent de nouveau. Les consommateurs sont également de plus en plus nombreux à investir dans des hybrides – des tablettes qui se convertissent en ordinateurs portables, à l’image de la Surface Pro de Microsoft.