Le lancement se fera durant la nuit du 6 au 7 janvier.

Le projet de SpaceX de fournir un service d’accès à Internet depuis l’espace se poursuit en 2020. Après un premier envoi de satellites en orbite terrestre en mai dernier et un second en novembre 2019, SpaceX s’apprête à envoyer une nouvelle grappe de 60 satellites dans l’espace.

Un troisième lancement qui devrait rapidement être suivi de nouveaux tirs étant donné que l’entreprise américaine espère commercialiser Starlink cette année. À l’heure actuelle, le service est déjà opérationnel comme l’a démontré Elon Musk en postant un tweet via le réseau spatial, mais sa couverture est très limitée.

L’objectif du projet de SpaceX est de proposer un accès à Internet dans les régions mal desservies ou dans les coins du monde où il est difficile de mettre en place des infrastructures terrestres classiques. Paradoxalement, le premier pays qui en profitera sera les États-Unis.

Pour ce troisième tir, SpaceX a procédé à un test de mise à feu statique de son lanceur, le Falcon 9, dont la première partie avait déjà été utilisée au cours de précédentes missions. Contrairement aux autres entreprises aérospatiales, SpaceX a mis au point des lanceurs qui peuvent être réutilisés, réduisant ainsi drastiquement les coûts.

Falcon 9 – Crédit : SpaceX

Le lancement de la troisième salve de satellites Starlink est programmé pour le 6 janvieer 2020 à 21h19 (3h19 chez nous) depuis la base de lancement Cap Canaveral, en Floride. Il faudra attendre quelques heures avant de savoir si la mission est un succès.

Pour les passionnés ou les curieux, sachez qu’il sera possible de suivre le lancement en direct sur le site de SpaceX et sur sa chaîne YouTube.