La technologie déployée dans la ville est jugée obsolète en comparaison avec l’actuelle 4G et la future 5G.

Depuis 2014, les Liégeois et Liégeoises pouvaient surfer sur le net en se connectant au wifi gratuit de la Ville de Liège. Un wifi bien pratique qui est disponible un peu partout dans le centre de la principauté grâce aux 49 bornes wifi installées. Malheureusement, les jours du wifi gratuit liégeois sont comptés. Celui-ci ne sera plus supporté en 2020.

La majorité de la Ville de Liège a récemment voté pour la coupure pure et nette du wifi urbain liégeois dès l’année prochaine. Une décision qui s’explique en partie par l’impact budgétaire que sa maintenance représentait.

Jusqu’à présent, le wifi urbain gratuit était financé par la Région wallonne. Cette dernière avait financé son installation, ainsi que sa maintenance durant plusieurs années. Pour la Ville de Liège, maintenir le réseau représentait un budget de 80.000 € par an pour une technologie dépassée.

« L’aspect budgétaire était un des éléments, mais surtout, on sentait que c’était une technologie dans laquelle il aura fallu beaucoup investir pour pouvoir atteindre un niveau performant de services, et donc nous avons plutôt privilégié une accessibilité renforcée via une application gratuite ou via des bâtiments qui sont équipés en wifi et accessibles à tous », précise Jean-Christophe Peterkenne, Directeur “Stratégie et développement à la Ville de Liège”, à la RTBF.

Comme le souligne Arnaud Lombardo, chef de cabinet de l’échevin du numérique au micro de RTL Info, le wifi urbain gratuit présentait de nombreux défauts. La plateforme de connexion manquait cruellement de clarté et d’intuitivité. Le réseau était souvent saturé dans les endroits les plus fréquentés de la ville, notamment la place Saint-Lambert. Enfin, peu de Liégeois avaient connaissance de l’existence de ce réseau wifi urbain gratuit.

À l’avenir, la Région wallonne privilégiera un réseau wifi gratuit « indoor », à l’intérieur de bâtiments publics, notamment les mairies, les hôpitaux, etc.