Surfant sur la vague des beat them all old school, Fight’N Rage est le premier jeu du studio uruguayen SebaGamesDev, un petit studio de développement créé par la talentueux Sebastián García.

Le rétrogaming a le vent en poupe en cette fin d’année. Sorti initialement en 2017 sur PC, le très sympathique Fight’N Rage a aujourd’hui droit à un portage en bonne et due forme sur consoles. L’occasion pour les fans de rétrogaming de se pencher sur cette petite pépite…

L’écran est très souvent surchargé d’ennemis.

Acclamé à sa sortie sur PC, Fight’N Rage avait su se distinguer des autres beat them all par son contenu riche et ses multiples embranchements. Car ici, vous ne suivrez pas une ligne scénaristique fixe. Au total, le jeu propose pas moins de 56 fins différentes. Pour découvrir chacune d’elle, le joueur devra emprunter des voies différentes. On le sait, le créateur du jeu connait ses références. Tout dans Fight’N Rage transpire le rétrogaming.

Autre particularité de cette aventure : le joueur pourra personnaliser de A à Z le look de son personnage grâce aux crédits qu’il récupérera dans le jeu, qui lui permettront d’acheter différents éléments cosmétiques. Remplie à raz bord, la boutique du jeu offre largement de quoi s’amuser pendant des heures et des heures.

Dans les menus, le joueur découvrira également qu’il peut personnaliser l’aventure en optant pour différents choix : accélérer la vitesse de jeu, ajouter deux I.A. pour l’accompagner en solo, ajuster la difficulté et bien plus encore. Là encore, la personnalisation fait partie intégrante de l’expérience.

En plus des modes de jeu de base, le joueur pourra également débloquer de nombreux modes de jeu alternatifs allant du tutoriel au mode Versus en 1 contre 1, simple, mais terriblement efficace pour animer une soirée entre amis.

Le jeu est entièrement jouable à 3 joueurs.

Globalement, difficile de ne pas tomber sous le charme de Fight’N Rage. Son style graphique atypique, son scénario nanardesque, ses musiques rétro et filtres graphiques rendent un véritable hommage aux classiques du genre. Côté gameplay, si la prise en main du jeu reste très simple (un bouton pour frapper, un pour sauter), le dynamisme des combats, leur technicité et surtout les enchainements rendent l’expérience beaucoup plus riche qu’on aurait pu le penser. Il va de soi qu’à trois c’est plus fun. Le titre a très clairement été pensé pour être joué à plusieurs. En solo, le niveau de difficulté nous a paru beaucoup plus élevé – en particulier lors des affrontements de boss, qui nécessiteront une bonne dose de dextérité.

Si Fight’N Rage offre un contenu solide et se révèle être un excellent défouloir, bourré de bonnes idées, on regrettera toutefois un prix de vente un peu trop élevé (près de 20€ tout de même!), difficile à justifier, d’autant plus que le jeu n’intègre pas de mode de jeu en ligne ni de VF. On pourra également lui reprocher son système de sauvegarde très contraignant, qui forcera le joueur à se souvenir des réglages exacts de la partie précédemment jouée pour y revenir, sous peine de perdre sa progression…

Il est possible de personnaliser l’apparence de son personnage.

Sur le plan technique, Fight’N Rage parvient à tirer son épingle du jeu grâce à sa direction artistique inspirée. Visuellement, le jeu est toutefois loin d’être une claque ou d’avoir une classe internationale. C’est stylé et plutôt mignon, mais on regrette amèrement le manque de diversité et de personnalité des décors, très pauvres. Vu qu’il est le fruit du travail d’un seul développeur, difficile de critiquer cet aspect. Mais au prix auquel il est vendu, on aurait clairement pu en attendre davantage. Car s’il était sorti il y a 5 ans, Fight’N Rage n’aurait sans doute pas été vendu plus de 10€ sur les boutiques de jeu en ligne.

Conclusion

Véritable déclaration d’amour aux classiques du beat them all, Fight’N Rage parvient à apporter quelques brillantes idées à un genre que l’on ne pensait plus voir évoluer… De sa personnalisation poussée à son mode coop à 3, en passant par ses multiples embranchements scénaristiques, le jeu de Sebastián García surprend par la richesse de son contenu. Formidable défouloir à plusieurs, Fight’N Rage séduit également par sa direction artistique inspirée, qui surfe clairement sur la vague du rétrogaming. Son gameplay un peu trop simpliste, l’absence de mode de jeu en ligne et son système de sauvegarde complètement à l’ouest auront toutefois du mal à convaincre les joueurs à débourser près de 20€ pour en faire l’acquisition au prix plein.

Fight'N Rage

7

Gameplay

7.5/10

Contenu

7.5/10

Graphismes

6.5/10

Bande son

6.0/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • La patte graphique unique
  • Un contenu solide et une bonne rejouabilité
  • La coop' à 3
  • La belle diversité dans le bestiaire
  • Des boss réussis

Les - :

  • Le système de sauvegarde
  • Pas de jeu en ligne
  • Pas de VF
  • Cher (environ 20€)
  • Des décors peu inspirés