Le Black Friday peut être une mauvaise expérience pour certains consommateurs. Fausses réductions, fausses annonces et autres tentatives de phishing se cachent parmi les promotions du vendredi noir. La prudence est de rigueur.

L’effervescence du Black Friday peut pousser certains consommateurs et internautes à manquer de vigilance lorsqu’ils voient une occasion en or sur la toile ou dans un magasin. À cette époque de l’année, des arnaques et tentatives de phishing sont pourtant nombreuses, c’est pourquoi il faut justement redoubler de prudence.

Les fausses promotions

Certains commerçants n’hésitent pas à gonfler le prix original de leurs marchandises afin d’afficher des promotions plus intéressantes. Une technique qui n’est évidemment pas uniquement liée au Black Friday. En période de soldes, c’est un phénomène également visible.

Pour éviter de vous faire avoir par les promotions gonflées, il est préférable de comparer le prix d’un article avec celui-ci affiché quelques semaines auparavant. Pour les articles en ligne, rien de plus simple, il suffit de se rendre du des comparateurs de prix tels que Idealo, Le Dénicheur ou installer le plugin Shoptimate et de visualiser la courbe des prix. Vous pouvez également comparer le prix de base avec celui d’autres magasins, cela vous donnera un aperçu du prix général de l’objet en dehors du Black Friday.

Il se peut que la promotion ne soit pas aussi intéressante que le commerçant le laisse penser, mais l’offre peut tout de même rester avantageuse. À vous de savoir si vous devez vous laisser tenter ou non. Au moins, vous achèterez en connaissance de cause.

Les fausses annonces

Comme nous l’avons dit, les périodes de soldes sont des moments propices aux arnaques en ligne. Certains commerçants peu scrupuleux mise d’ailleurs sur l’enthousiasme des acheteurs pour se remplir les poches.

Sur la toile, certains sites relativement douteux affichent des produits à des prix dérisoires. De telles promotions qu’il serait fou de ne pas en profiter. Mais lorsque cela est trop beau pour être, c’est que cela l’est. Il est possible que l’objet en vente ne corresponde pas du tout à l’objet que vous recevrez (plus petit, copie, boite vide ou autre). Vous aurez donc dépensé de l’argent pour rien.

Tentative de phishing

Dans le même registre, les pirates informatiques peuvent cibler des victimes par mail. Ceux-ci promettent monts et merveilles afin de pousser leurs victimes à se rendre sur des sites Internet et à entrer leurs données bancaires. Malheureusement, dans le cas de tentative de phishing, les sites sont factices et ne servent qu’à récupérer les identifiants des internautes. Après les avoir récupérer, les hackers vident les comptes des victimes. Dans d’autres cas, l’arnaque repose sur des pièces jointes infectées. Les internautes les téléchargent pour consulter les offres et voient alors leur ordinateur ou smartphone être infecté par des virus.

Il est primordial de vérifier l’adresse de l’expéditeur, mais aussi de faire attention à certains éléments dans le mail qui pourrait vous alarmer, notamment les fautes d’orthographe ou l’utilisation d’un logo daté de l’entreprise pour laquelle les hackers se font passer.

Si vous rencontrez des messages suspects, vous pouvez prendre contact avec le centre fédéral d’information sur la cybercriminalité, Safeonweb, par mail à l’adresse suivante : suspect@safeonweb.be.