Jouer en 4K à 60 images par seconde ferait grimper la consommation du service à plus de 20 Gb par heure. 

Lancé hier, Stadia a été victime d’un déluge de critiques. Google a de ce fait multiplié les bad buzz dans sa communication. Hier, certains acheteurs du pack de démarrage découvraient avec surprise qu’ils ne pourraient pas accéder au service sans un code qui devait leur être envoyé par Google.

Aujourd’hui, c’est au tour de la consommation du service de faire parler d’elle. Alors que l’on s’attendait à ce que Stadia consomme 15,75 Gb de données par heure, la consommation du service de Google serait beaucoup plus importante que prévu. En 4K et à 60 images par seconde, le service ferait grimper la consommation horaire à 20 Gb. En 1080p à 60 images par seconde, la consommation tomberait entre 7 et 10 Gb par heure – ce qui reste une consommation extrême pour du streaming.

En quoi tout cela est un problème? D’une part, parce que le service se révèle très énergivore, et aurait donc une grosse empreinte écologique – un argument qui pèse de plus en plus dans la balance pour les consommateurs. Ensuite, parce que cela rend l’usage du service en 4G / 5G pratiquement impossible en Europe. 2 heures de jeu suffiraient à épuiser le forfait le plus généreux de Belgique. En Wifi, une petite quarantaine d’heures de jeu suffiraient également à dépasser la limite mensuelle fixée par les opérateurs. C’est un fait, la consommation risque d’être un très gros problème pour les gros joueurs.