La campagne de phishing toucherait également les utilisateurs européens. 

C’est la société de cybersécurité Vade Secure qui a dévoilé l’arnaque. Celle-ci prend la forme d’un email provenant soi-disant du service PayPal et exige à la victime qu’elle règle le plus rapidement possible une facture impayée sous la menace d’être poursuivie en justice dans le cas contraire. À l’heure actuelle, la campagne de phishing aurait déjà fait plus de 700.000 victimes, notamment en France, en Espagne et au Portugal.

Pour arriver à leurs fins, les cybercriminels utilisent un ton menaçant dans leur mail. Ils font également référence à des termes juridiques inquiétants tels que condamnation judiciaire, mise en demeure et citent également des articles du Code Civil. Les victimes sont ensuite pressées de payer la somme de 45 € – une somme relativement faible qui n’éveille pas les soupçons – sous peine de poursuite judiciaire.

Trois choix s’offrent alors aux internautes, ils peuvent soient se rendre sur site en anglais afin de régulariser leur situation, téléphoner à un numéro lourdement taxé ou passer par leur compte PayPal.

Préférant éviter la condamnation en justice, la plupart des victimes procèdent au paiement du montant. Malheureusement, ceux qui optent pour le paiement via PayPal voient leur appareil investi de virus.

De manière générale, lorsque vous recevez un mail de ce type, il est conseillé de prendre contact avec le service client de l’entreprise en passant par le numéro de téléphone indiqué sur le site officiel et non dans le mail.

L’adresse mail et les fautes d’orthographe – il ne semble pas y avoir dans cette campagne de phishing – sont des éléments à prendre en compte pour identifier une arnaque.