Le service sera officiellement lancé en 2020.

Mardi soir, Microsoft a détaillé le lancement de son projet xCloud, service de cloud-gaming qui permettra aux joueurs Xbox de jouer à tous leurs titres préférés sur smartphones et tablettes à distance, grâce au pouvoir du cloud.

L’offre sera segmentée en deux parties, avec d’un côté les clients Xbox, qui pourront profiter gratuitement du service sur leur mobile et tablette, à condition d’être déjà propriétaires des jeux, et les non-clients, qui pourront joueur aux jeux Xbox sur leurs appareils en souscrivant à une offre payante.

Une bêta fermée en octobre

Microsoft a officiellement lancé les préinscriptions au programme de bêta-testing mardi soir, dans 3 pays : les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Corée du Sud. Durant cette phase de test, seuls quelques jeux seront jouables : Halo 5, Gears 5, Killer Instinct et Sea of Thieves.

Des prérequis

La phase de bêta-testing est l’occasion d’en apprendre plus sur les prérequis pour l’utilisation du service, qui sera disponible sur Android et iOS à terme.

Pour ce qui est d’Android, il faudra disposer d’un smartphone ou d’une tablette sous Android 6.0 au moins, équipé du Bluetooth 4.0 ou 5.0, disposer d’une manette Xbox One et télécharger une nouvelle appli dédiée sur son mobile.

Un usage prioritairement en Wifi

Pour ce qui est de l’utilisation, Microsoft conseille aux utilisateurs de tester le service en Wifi dans un premier temps. xCloud consommera en effet d’importantes quantités de données puisque toutes les données transiteront par le cloud de Microsoft. Il est fort probable que si vous vous décidez à tester le service sur votre mobile en 4G ou 5G, votre facture explose – même si à l’heure actuelle aucun détail n’a filtré sur la consommation exacte du service.

Un lancement courant 2020

La phase de bêta fermée lancée en octobre 2019 sera suivie d’un déploiement international du service, courant 2020. Aucune date précise n’est donnée pour le moment, mais on peut toutefois deviner que le service sera lancé dans la première moitié de l’année, Microsoft souhaitant certainement éviter un téléscopage niveau comm’ avec le lancement de sa prochaine console, dont la sortie est prévue fin 2020.