Racheté par l’opérateur américaine Verizon en 2013 pour le montant faramineux d’1,1 milliard de dollars, Tumblr vient d’être racheté par Automattic, l’entreprise qui se cache derrière le géant du net WordPress.

C’est l’histoire d’une succession de mauvaises décisions qui ont mené à la revente de l’un des sites les plus populaires du début des années 2000. Tumblr, le portail qui proposait à tout un chacun de créer son propre blog et d’y partager photos, vidéos et textes, vient de passer sous un nouveau pavillon.

Racheté 1,1 milliard de dollars par Verizon en 2013, le géant du microblogging vient d’être racheté par la société Automattic, maison mère de WordPress, pour moins de 10 millions de dollars.

Lancé en 2007, le site avait vu sa popularité grimper en flèche avant son rachat par Yahoo! Le géant du web était parvenu à capitaliser sur son succès sans jamais vraiment parvenir à intégrer le site à son offre. Victime de très mauvais chiffres, Yahoo! décidera finalement de se débarrasser de Tumblr en 2013…

A l’époque, l’opérateur Verizon pense faire une formidable affaire. Il débourse plus d’un milliard de dollars pour faire l’acquisition de l’une des plates-formes de blogging les plus populaires.

Il commet toutefois l’erreur de revoir la politique de publication, interdisant tout contenu pornographique ou à caractère sexuel sur le site. En quelques jours seulement, la plate-forme enregistre une baisse d’utilisation majeure. Cinq ans plus tard, le constat est sans appel : Tumblr a perdu plus 99% de sa valeur en bourse et Verizon s’en débarrasse pour une bouchée de pain.

Le nouveau propriétaire de Tumblr l’assure toutefois : la politique de publication ne changera pas sur Tumblr. Le géant du net ne compte pas autoriser à nouveau la publication de contenu pornographique. Il promet en revanche des interactions plus poussées entre Tumblr et sa plate-forme, WordPress, qui fait déjà tourner aujourd’hui plus de 70% des sites internet.