Selon Bloomberg, Spotify serait actuellement en train d’évaluer l’impact d’une hausse des prix de ses abonnements sur les consommateurs. Le géant suédois pourrait réaliser un premier test grandeur nature en Scandinavie, d’ici quelques semaines seulement.

S’il reste leader sur le segment du streaming musical, Spotify peine à faire grimper ses revenus. L’entreprise suédoise a même constaté une baisse du revenu par utilisateur au cours des derniers mois, baisse qui serait causée par la trop grande popularité de sa formule familiale, abondamment partagée entre les utilisateurs.

Face à cette nouvelle tendance, Spotify n’aurait d’autre choix que d’évaluer une hausse des prix pour ses abonnements.

En 4 ans, le revenu moyen par utilisateur a chuté de près de 2€, passant de près de 7€ en 2015 à 5€ en 2018. S’il a de plus en plus d’abonnés, le service ne rapporte donc pas forcément plus qu’auparavant, alors que ses coûts, eux, explosent.

Selon Bloomberg, Spotify aurait décidé de tester une hausse des tarifs en Scandinavie, dès les prochaines semaines. Si les résultats s’avéraient concluants, la hausse des prix pourrait impacter l’ensemble des pays où le service est disponible.

A noter qu’à l’heure actuelle, on ignore si cette hausse des tarifs concerne toute l’offre de Spotify ou uniquement l’abonnement Famille.

Selon Bloomberg, les prix des abonnements pourraient augmenter de 13% tout de même.

On notera au passage que Spotify n’est pas le seul acteur à évaluer une hausse des prix. Amazon Prime et Netflix ont également été amenés à modifier les prix de leurs abonnements au fil des mois.